USB 3 : transférez un film en une seconde

USB 3Après plusieurs mois d’attente, Intel daigne enfin lever le voile sur les caractéristiques de ce qui sera le remplaçant de l’USB 2.0.

Un énorme débit

Il n’en coûtera rien aux constructeurs qui l’intégreront dans leurs solutions. Ils devront simplement s’acquitter d’une licence sur cette nouvelle technologie. Selon les premières données, l’USB 3 pourrait sonner le glas du FireWire, norme appréciée des monteurs vidéo en particulier. Le débit théorique de ce dernier né des USB serait de 5 Gbps. Pour référence, l’USB 2 ne fait « que » du 480 Mbps alors que l’USB 1.1 se cantonne à du 12 Mbps.

Une prise iLink (FireWire 4 broches)En prévision de cette performance, le FireWire a connu une mise à jour il y a peu. Cela lui a permis de passer de 1,2 Gbps à 3,2 Gbps. Cette évolution sera appliquée en fin d’année. Pour sa part, l’USB 3 n’est prévu pour l’instant que pour l’année prochaine.

Des relations tendues

L’USB 3 a fait jaser dans les bureaux de nVidia, AMD et VIA. En juin dernier, ces trois constructeurs de chipset s’indignaient de la conduite d’Intel en accusant ce leader de refuser de donner la spécification [de l’USB 3] à tous ceux qui le concurrencent avec des chipsets ou des CPU. Un tel retard donnait à Intel un avantage temporel certain. Pour ses concurrents, Intel aurait pu commencer à élaborer des chipsets compatibles avec 6 à 9 mois d’avance sur eux.

Néanmoins, maintenant que l’USB 3 se révèle, le calme devrait revenir chez ces quatre acteurs.

  • Lire Intel generait ses concurrents sur l’USB 3.0