Ubuntu sur tablettes

Canonical, l’éditeur d’Ubuntu, est en train de préparer une version de sa distribution Linux spécialement conçue pour les tablettes

Un des vice-présidents explique que l’éditeur travaille sur une version allégée d’Ubuntu 10.10 disposant d’une interface multitouch. La firme est en relation avec des fabricants de tablettes et de composants pour optimiser son OS et offrir des plateformes performantes et consommant peu d’énergie. Les premiers modèles intégrant ce système d’exploitation devraient être disponibles d’ici le premier trimestre 2011. Reste maintenant à voir si Canonical arrivera à concurrencer iOS, Android, MeeGo, ChromeOS ou WebOS. Comme on peut le voir, la liste est longue et convaincre le consommateur est loin d’être une tâche facile.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
14 commentaires
    Votre commentaire
  • the_gonzo
    Citation:
    Comme on peut le voir, la liste est longue et convaincre le consommateur est loin d’être une tâche facile.

    Entre des OS basés sur des "stores" onéreux, DRMisés et chargés en pubs de tout poil, en gros, un truc complètement verrouillé et un truc libre, je pense que mon choix serait vite fait.

    Après, le plus dur serait de trouver au moins un intérêt à acheter une tablette, peu importe la marque...

    (a part importer mes BD numérisés dessus pour pouvoir les lire aux chiottes, pour le moment, je vois pas)
    3
  • HyundaiMenuSelect
    Sinon j'ai toujours pas trouvé comment prêter une BD électronique à un pote. Ni comment la revendre. Du coup, je vois plus du tout l'intérêt.
    0
  • manuch
    Pour le moment, les tablettes ne peuvent répondre qu'à un besoin de terminal internet occasionnel. Pour le reste, c'est du blabla et compagnie. Par contre, comme cela révolutionne bien l'interface utilisateur, il faut y voir surtout une tendance vers la simplification et vers la généralisation du "touch" sous toutes ses coutures. Mais ce n'est qu'un tout petit début. Rendez-vous dans 5 à 10 ans pour voir où en sera cette révolution.
    0