Biolamp : le lampadaire qui profite de la pollution


Si généralement les designers créent des concepts pour que la population ne pollue plus l’environnement, il existe une minorité qui, au contraire, cherche à exploiter cette pollution. Tel est le cas de Peter Horvath.

Le designer hongrois a présenté un concept écologique tout à fait original. Il s’agit d’une lampe qui transformerait le CO2 répandu dans l’atmosphère en énergie, son nom : Biolamp. Installée dans les rues, cette lampe possèderait une triple fonction. D’abord, éclairer les rues pendant la nuit, puis produire du biocarburant et finalement, purifier l’atmosphère. Dans les grandes métropoles, l’air est pollué par les émissions des voitures et des usines. Biolamp possède un dispositif qui aspire l’air pollué dans une spirale qui contient une mixture d’algue et d’eau qui transforme le CO2 en oxygène. En d’autres termes, du CO2 entre dans la lampe et du O2 en ressort. L’algue est également transformée en biomasse qui va former du carburant naturel. Une partie de ce biocarburant sera stockée dans la lampe elle-même pour l’alimenter tandis que la majeure partie sera conduite par voie sous-terraine vers une station de charge pour voiture écologiques. Pendant la journée, le concept s’alimente grâce à l’énergie solaire pour exécuter ces tâches.