VIA contre l'Eee PC

Le VIA OpenbookLes netbooks low-cost sont à la mode depuis l’arrivée sur le marché de l’Eee PC 700 d’Asus. Stars du MedPi (Marché européen pour la distribution de produits interactifs) qui se déroule actuellement, ces ultraportables accueillent un nouveau venu, le VIA OpenBook.

Tout au VIA

via openbook teaserLes différences ne sont pas des plus criantes entre les modèles disponibles sur ce marché, les constructeurs allant à l’essentiel pour réduire au maximum la facture. Jouant le tout VIA, cet OpenBook est bien évidemment basé sur le processeur C7-M ULV de son constructeur.

Cadencé à 1,6 Ghz, celui-ci est accompagné du chipset VIA VX800 et de 2 Go de mémoire vive en DDR2. Côté écran, on a affaire à une dalle de 8,9 pouces affichant jusqu’en 1024 x 600 avec la puce graphique VIA Chrome9 HC3 pourvue de 256 Mo de RAM partagée.

Tout d’un netbook

VIA OpenbookPour le stockage, il faut compter sur un disque dur de 80 Go qui n’alourdit pas énormément l’ensemble en comparaison avec les ultraportables à base de SSD. Ainsi, l’OpenBook fait moins de 1 kg pour des dimensions de 240 x 175 x 28 mm.

Outre ces spécificités, cet ultraportable s’affiche avec un lecteur de cartes 4-en-1, un port Ethernet, trois ports USB, une sortie VGA, une Webcam de 2 Mpx et les ports audio qui vont bien. Pour la connectivité sans fil, les revendeurs auront le choix entre du WiMax, du HSDPA et du EV-DO/W-CDMA (norme 3G américaine).

Et pourquoi pas un Isaiah

VIA Nano : le dieAsus étant passé d’un Celeron à l’Atom d’Intel dans sa nouvelle version de l’Eee PC, on peut imaginer que VIA sorte ultérieurement une version de son OpenBook à base d’Isaiah. Néanmoins, bien que ce processeur ait des performances supérieures au C7 et à l’Atom, son TDP (quantité de chaleur maximum dispersée dans l’ordinateur) serait en rapport avec ses performances.

On constate donc 25 Watts pour l’Isaiah alors que le C7 n’est qu’à 3,5 Watts. Une marge qui forcerait VIA à développer une version mobile pour son nouveau processeur. La date de sortie et le prix de l’OpenBook restent les grandes inconnues de ce netbook.