Orange acquiert Dailymotion

Orange officialisait ce matin sa prise de participation au sein de Dailymotion. Après Deezer, ce nouveau partenariat privilégié dévoile un peu plus la nouvelle stratégie de contenu du FAI.

Stéphane Richard s'exprime sur le partenariatStéphane Richard s'exprime sur le partenariat

L’opérateur historique possède désormais 49 % du capital du site de partage de vidéo, acquis pour 58,8 millions d’euros. Une goutte d’eau pour Orange qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 44,8 milliards d’euros. À partir de 2013, le projet permet une montée au capital permettant d’atteindre les 100 %, avec la possibilité de faire appels à d’autres partenaires. Cette nouvelle acquisition, combinée à la montée au capital de Deezer opérée l’année dernière témoigne donc du rôle d’agrégateur-diffuseur que veut désormais avoir Orange. Bien loin de la stratégie de créateur de contenu qu’avait impulsé Didier Lombard, poussé vers la sortie par Stéphane Richard plus tôt que prévu.

Après la revente de ses chaines de télévision au groupe Canal+, Orange s'apprête désormais à devenir un diffuseur privilégié des contenus de Deezer, Dailymotion, mais aussi Read & Go, un kiosque de presse numérique. Pour gérer, ses participations dans ces entreprises, Orange va créer une filiale détenue à 100 % qui sera dirigée par Christine Albanel, ancienne ministre de la Culture, et Xavier Couture, ancien dirigeant de TF1 et Canal+.

La neutralité du Net au coeur de ces acquisitions

Fort du succès de l’intégration de Deezer à ses offres (500 000 abonnés Premium), Orange espère renouveler le modèle avec Dailymotion en proposant bientôt une offre Premium sans publicité et avec un accès à du contenu exclusif. À terme, le FAI vise à mettre Dailymotion au coeur d’une stratégie multi-écrans chère à Xavier Couture : pouvoir visualiser un même programme sur son ordinateur, téléviseur, mobile et tablette. Dans ce sens, le pied qu’a déjà Dailymotion dans les droits de retransmission du sport arrange bien Orange qui ne comptait pas répondre à l’appel d’offre de la LFP en 2012, pour des droits du foot qui lui coutent 200 millions d’euros par an. « Le règlement même de l’appel d’offres des droits du foot en 2012 devra s’adapter à ces nouveaux usages multi-écrans ». Orange pourrait bien alors être le seul acteur à pouvoir faire une proposition sérieuse.

Mais derrière cette acquisition se dessine une nouvelle fois la problématique de neutralité du Net. Les sites de vidéo sont de plus en plus gourmands en bande passante et coutent de plus en plus cher aux opérateurs. Dailymotion, qui a été présenté plusieurs fois par Stéphane Richard comme un « laboratoire », pourrait ainsi permettre à l’opérateur de réfléchir aux systèmes à mettre en place pour une possible facturation de trafic aux acteurs non partenaires. Orange pourrait ainsi garantir une qualité de service constante à Deezer ou Dailymotion et dégradée pour l’accès à Spotify ou YouTube. L’offre de contenu mise en avant par l’opérateur pourrait ainsi se substituer aux sites concurrents.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • Nerolevoli
    Rats
    0
  • oldbear
    Citation:
    Les sites de vidéo sont de plus en plus gourmands en bande passante et coutent de plus en plus cher aux opérateurs.

    Il me semblait pourtant que Dailymotion, jusqu'à maintenant, payait des droits de "retransmission" aux fournisseurs d'accès à Internet, du moins depuis l'affaire Free-Dailymotion.
    0
  • kevnie
    Vu toutes les vidéos que supprime dailymotion, je n'y vais presque plus...
    Rien à voir avec Youtube.


    PAr contre les hypothèse alarmiste de la fin de l'article -_-
    Enfin à voire!
    0