Chez Microsoft, on envisage de couper les connexions des ordinateurs infectés

Scott CharneyScott Charney

Un directeur de Microsoft, Scott Charney, désire pouvoir supprimer les connexions Internet des ordinateurs vérolés.

Cela reviendrait à mettre en place une sorte de quarantaine informatique. Comme le précise le titre de son article, il s’agit « d’appliquer les modèles de santé publique à Internet. » Il précise que « pour s’occuper des cybermenaces et des botnets en particulier, les gouvernements, l’industrie et les consommateurs devraient soutenir des initiatives en matière de cybersécurité », mettant en relation le virus humain et informatique.

En suivant la logique de ce membre de Microsoft, il faudrait surveiller les ordinateurs afin de toujours pouvoir garantir la bonne santé de ceux qui accèdent à Internet. Pour ce faire, il faudrait « améliorer et maintenir la santé des populations d’appareils dans l’écosystème informatique, en promouvant des mesures préventives, en détectant les appareils infectés, en notifiant leurs utilisateurs, en permettant à ces utilisateurs de traiter ces ordinateurs infectés, et en prenant des mesures supplémentaires pour s’assurer que les ordinateurs infectés ne mettent pas d’autres systèmes en danger », explique Scott Charney.

Supprimer la connexion jusqu'à guérison

Cela revient à dire que seuls les ordinateurs blancs comme neige obtiendraient un droit d’accès à Internet et seraient refoulés s’ils sont infectés, et ce, jusqu’à « guérison. »

Sur Internet, les réactions ont fusé. Ainsi, on peut lire la remarque suivante : « Vous ne pouvez pas empêcher une personne malade d’aller voir un médecin, or Internet est le docteur du PC. » Du côté de Microsoft, les propos de M.Charney ont été mesurés, mais pas réduits à néant. Une réalité reste ainsi en suspend : les internautes ne sont pas assez sensibilisés aux dangers d’Internet, ni aux moyens à mettre en oeuvre pour lutter contre une infection.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
34 commentaires
    Votre commentaire
  • goebish
    ça commence comme ça...jusqu'au moment où ils vont nous couper parcequ'on fait tourner des executables qui ne sont pas sur leur "white list"
    4
  • obidoub
    Quand Microsoft parle de sécurité, c'est toujours drôle. Non sans rire, ils ont de vrais experts chez eux ou vraiment que des commerciaux?
    3
  • Geis007
    Tout ça va faire monter les statistiques des machines sous MacOS ou Linux sur internet ;o)
    2