Le virus Stuxnet s'attaque à des millions d’ordinateurs chinois

Après l’Iran, menacé d’une attaque sur ses installations industrielles, C’est au tour de la Chine d’être la cible du virus Stuxnet. Celui-ci, exploitant une faille Windows, se présente sous la forme d’un vers et se propage via clé USB.

Selon une agence de presse chinoise, se sont près de six millions d’ordinateurs et près de 1 000 entreprises qui se trouveraient infectés, sans pour autant que l’on n’ait recensé de dommage majeur. Siemens, visé lors d’une première vague au mois de juin dernier, avait pourtant publié au mois de juillet un logiciel pour détecter et éliminer Stuxnet.

Stuxnet, le virus qui peut détruire des usines à distance

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • shooby
    comme quoi la polémique d'Ahmadinejad qui accusait l'occident d'avoir mis ce virus dans ces centrales pour le contrecarrer est mise KO ! Mais va t-il admettre son erreur ?
    -1