Wikipedia, bête noire des autorités

Wikipedia Guantanamo CIAL’encyclopédie participative la plus connue au monde est régulièrement visitée depuis quelque temps par des lecteurs, et surtout des rédacteurs, au profil plus rare : des membres de différents gouvernements par exemple, ou d’organisations diverses…

Les écarts du gouvernement australien

Décidément, le Wikiscanner, l’espion de Wikipedia, nous en apprend tous les jours. Cette fois, c’est du gouvernement australien qu’il s’agit : l’affaire a fait grand bruit dans la sphère politique du pays.

Les employés du Département du Premier Ministre, John Howard, auraient effectué pas moins de 126 éditions sur l’encyclopédie en ligne, afin d’effacer certains "détails gênants". Des petits joueurs, comparés au Département de la Défense, où l’on a recensé plus de 5000 éditions…

Le FBI fait couler beaucoup d’encre

Déjà, la semaine dernière, l’outil développé par un étudiant a permis de mettre à jour diverses "corrections" effectuées aux États-Unis, dont la suppression de vues aériennes de la prison de Guantanamo Bay à Cuba par le FBI. La CIA elle, aurait modifié des données concernant les accidents en Irak, mais aussi celles de la biographie de William Colby (ancien directeur de la CIA), ordonné grand pacificateur durant la guerre du Vietnam.

Mais ils ne sont pas les seuls : Al-Jazeera s’en est servi contre la fondation d’Israël, et beaucoup d’entreprises l’utilisent pour faire disparaître des critiques à leur encontre – tout comme l’église scientologique. La polémique concernant la neutralité de Wikipedia n’est donc pas prête de s’éteindre.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • Darit
    Wikipédia serait-il un effet de mode et donc à long terme, moins d'informations seraient modifiées ? J'avoue que j'ai quelques doutes...

    Personnellement les articles que je vais voir ne sont que rarement en rapport avec la politique et/ou la religion et donc ne sont pas trop amenés à être "modifié".
    0
  • babysylvester
    comme par hasard ce sont les americains et les australiens qui ont l'air d'avoir quelque chose à cacher... quand c'est la chine qui "censure" on parle de liberté d'expression, mais là...
    Allez, vive la democratie comme la veut les americains!
    ils ont vraiment l'air d'avoir quelque chose à se reprocher.. mais on ne saura la verité un jour ou l'autre ;)
    0
  • bennybeams
    Le problème de Wikipedia, c'est que les modifications sont anonymes. Si un outil existe pour pouvoir savoir qui modifie quoi, alors il faut que ce soit étalé au grand jour. De cette manière Wikipedia deviendra non seulement l'encyclopédie la plus riche qui n'ait jamais été, mais en plus nous permettra d'apprendre beaucoup sur les activités de censure de gouvernements ou de multinationales. Libre à chacun après de juger cela mais au moins cela fait un pas de plus dans la transparence de certaines hautes entités qui dirigent le monde...
    0