Windows Update : un premier pas vers l'anti-piratage

Infos-du-Net.comVous avez déjà certainement entendu parler du fameux "Windows Genuine Advantage", un système de vérification de l'authenticité de votre version de Windows, applicable à Windows Update, mais encore jamais mis en place pour celui-ci, l'éditeur estimant jusqu'à maintenant que cela constituerait un danger de ne pas donner accès aux mises à jour de sécurité aux versions piratées de Windows.

Et bien ce n'est pour l'instant qu'un début, mais Microsoft a bel et bien décidé de mettre en place ce système pour Windows Update, à savoir que seuls les Windows disposant d'une clé valide pourront effectuer sur le site certaines mises à jour non critiques.

Avec la récente sortie de la nouvelle de Windows Update, nous apprenions que Microsoft n'y avait alors pas encore inclu ce système, et que tous les Windows, même piratés, avaient accès à la totalité des mises à jour disponibles pour leur version.

La mise en place de ce système empêchera donc les version illégales d'effectuer leur mises à jour comme bon leur semble, même si elles auront toujours accès aux mises à jour de sécurité critiques.

Ceci constitue bien sûr un test de la part de Microsoft, et va également tendre à inciter les possesseurs de copies piratés à se fournir une version légale (et donc payée) du système d'exploitation.

À l'heures actuelle, on estime qu'un tiers des versions de Windows utilisées dans le monde sont des versions piratées.
"Nous avons le réel désir de réduire ce chiffre autant que possible", affirme David Lazar, directeur du projet Windows Genuine Advantage.

Evidemment, lorsqu'on sait qu'un ordinateur sur trois dans le monde est équipé d'un système Microsoft piraté, on s'imagine aisément que la firme en prend un coup, notamment sur le plan financier, et veut donc convaincre les utilisateurs de ces versions illégales de passer à une version en règle.
Mais le prix parfois exorbitant des produits de l'américain et la facilité que cela constitue souvent d'en obtenir une copie tend à faire augmenter cette pratique plutôt que de la réduire.

L'éditeur a donc décidé de réagir en tentant d'apporter une plus-value aux systèmes originaux, en donnant accès à des avantages et des mises à jour que les versions copiées ne peuvent pas avoir.

Éspérons cependant que la tendance chez Microsoft ne sera pas d'empêcher totalement les copies de Windows de se mettre à jour, notamment au niveau de la sécurité, car les conséquence d'avoir un tiers des ordinateurs connectés de la planète vulnérables aux attaques pourraient être dramatiques.

Source : News.com
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
31 commentaires
    Votre commentaire
  • Twiggy38@IDN
    Je ne suis pas d'accord et dirait plutôt qu'ils ont raison...
    Je ne vais pas faire de SAV pour un produit volé si je suis dirigeant !!!
    0
  • xasamail
    faire ça à un an de la sortie de Vista, c'est bizarre...
    0
  • aurelie@IDN
    Citation:
    Expéditeur : Twiggy38 Date : 26/7/2005 16:43:05

    Je ne suis pas d'accord et dirait plutôt qu'ils ont raison...
    Je ne vais pas faire de SAV pour un produit volé si je suis dirigeant !!!


    En même temps, un Windows totalement vulnérable (sous-entendu illégal) est dangereux pour un Windows qui ne l'est pas en temps normal (sous-entendu légal).

    Donc euh... Désolée, mais moi je ne suis pas d'accord. Surtout avec un Windows Vista (Xp bis) qui coute 450€...

    T'façon je m'en fou, je suis sous Linux :-D
    0