Kinect, le meilleur allié des robots

Lyon accueille pour sa première édition, le salon Innorobo où 80 exposants sont venus faire la démonstration de leur savoir-faire en matière de robotique. S’y croisent toutes sortes de robots, des humanoïdes issus de laboratoires de recherche, aux jouets plus ou moins sophistiqués en passant par les aspirateurs intelligents.

Mais élément récurent parmi nombre de réalisations, Kinect, le célèbre accessoire de jeu de Microsoft qui associé à la Xbox 360 permet d’exploiter la reconnaissance de mouvement.

Raison de ce succès, Kinect s’inscrit parfaitement dans les besoins de la robotique. « Ce qu’un robot doit faire c’est réagir avec son environnement » explique Rodolphe Hasselvander, Directeur du Criff, (Centre de robotique intégrée d’Ile de France) dont l’une des missions est de concevoir et de produire des robots pour le comptes d’entreprises tierces. « Et cela pour 10 fois moins cher que les solutions qui existaient déjà ».

« A la sortie de Kinect, j’ai tout de suite contacté Microsoft pour leur proposer une collaboration, mais ils m’ont répondu non ». Même refus auprès des concepteurs de Kinect, la société PrimeSense. « Ils m’ont dit ne pas être intéressés par des développements en robotique. C’est d’ailleurs avec Asus qu’ils associeront prochainement leur technologie, » précise Rodolphe Hasselvander. Le fabricant devrait en effet lancer cet été, un périphérique pour PC, le Wavi Xtion dédié à la navigation et à la gestion de contenus multimédias. 

Cela n’a pas empêché les projets de se multiplier grâce notamment à l’API (interface de programmation d’applications) fournie par l’organisation OpenNI (pour Open Natural Interaction) qui a  but de favoriser le développement d’interfaces naturelles telles que celle utilisée par Kinect. Projet auquel participe d’ailleurs Prime Sense.

Microsoft a finalement réagi et annonce un kit de développement pour le printemps prochain. Pourtant même au sein même de Microsoft, on trouve des voix pour affirmer que la solution de Microsoft ne rivalisera pas avec celle d'OpenNI.