Zynga à ses employés : les stock-options ou la porte


Zynga, l’un des acteurs majeurs du jeu en ligne, aurait souhaité récupérer ses stock-options distribuées en trop grand nombre à son lancement. Selon le Wall Street Journal, l’entreprise dirigée par Mark Pincus aurait incité ses employés à rendre une partie de leurs actions, sous peine de licenciement en cas de refus.

Une alternative acceptée par certains salariés, d’autres faisant appel à un avocat pour défendre leurs intérêts. D’autant que cette demande était effectuée, l’an passé, juste avant une entrée en bourse de la société. Pour rappel, Zynga édite des jeux tels Mafia Wars, Texas HoldEm Poker, CityVille ou encore FarmVille.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Jabbaror@guest
    V'là l'ambiance dans la boite et les méthodes de racailles !

    Pas étonnant pour des gens développant les plaies que sont Mafia wars et Farmville...
    0
  • highoneer
    Après 30m en idle vous indiquez qu'il a retrouvé un niveau de performances satisfaisant mais le tableau indique une vitesse en lecture encore pire qu'avant le idle.
    0
  • kokoss
    ils n'ont qu'à tous boycotter apple, comme ils l'ont fait avec google, jobs va vite changer son fusils d'épaule
    0