Les abribus parisiens se refont une beauté connectée

Les abribus parisiens se mettent à la page. La ville de Paris est en pleine opération de renouvellement de ses 2 000 abris-voyageurs, hébergeant les utilisateurs du réseau de bus de la capitale. Dessinés par le cabinet Marc Aurel et construits par JCDecaux, ces abribus sont décrits par la mairie de Paris comme « plus esthétique, plus attractif et plus ouvert ». Les panneaux d’information y sont plus grands et rétroéclairés tandis que l’accès se fera désormais depuis l’avant ou l’arrière

Toujours depuis l’extérieur, ces équipements seront facilement repérables grâce à un mat visant à offrir un maximum d’informations, du nom de l’arrêt au numéro de la ligne en passant par le temps d’attente jusqu’au prochain passage de bus. Mais c’est surtout l’arrivée de plus d’écrans qui plongent ces abribus un peu plus dans le présent. Un premier se charge de communiquer les informations concernant les temps d’attente pour les bus de chaque ligne le cas échéant. Un second de 32 pouces, réservé à seulement une centaine d’abris, offrirons de plus amples informations sur le réseau ou l’accès à des services.

Ils seront également plus connectés, avec l’intégration de chargeurs univers placés dans chaque arrêt afin de pouvoir y recharger les téléphones. Malgré tous ces équipements supplémentaires, ces abribus parviendront à être plus économes en énergie, avec une consommation en baisse de 35 % par rapport aux anciens abris, permis en majeure partie grâce à l’utilisation d’éclairages plus modernes.

Lire : Bio-Bus, le bus qui carbure au caca

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire