Le suspect des tueries du Sud-Ouest retrouvé par adresse IP

Le suspect des tueries de Toulouse et Montauban, cerné depuis ce matin à son domicile par le Raid, a été retrouvé grâce à l’adresse IP de l’ordinateur de son frère. Son ordinateur avait été utilisé pour donner rendez-vous à Imad Ibn-Ziaten, le premier soldat tué le 11 mars dernier. La vente de sa moto a ainsi été le prétexte à un traquenard mortel.

Le militaire avait mis sa moto en vente sur Leboncoin.fr ; depuis, la police recherchait « d’autres annonces diffusées par la victime sur d’autres sites », a expliqué le procureur. « Il était dans le collimateur de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), comme d’autres, depuis les deux premiers attentats », a précisé une source proche du dossier à l’AFP.

Les sites Internet sont en effet tenus de garder les adresses IP qui s’y connectent pendant un an, comme l’exige la loi de tous les hébergeurs. La police peut ainsi demander à ces derniers de leur communiquer pour identifier la personne correspondant à cette adresse. Ensuite, chaque opérateur possède une plage d’adresses bien précise, il suffit alors de connaître le bon FAI pour lui demander de faire correspondre l’adresse en question avec le nom d’un abonné.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • juju2lose@guest
    Moi qui pensait qu'il utilisait un VPN et que c'était pout ça qu'il n'avait pas été retrouvé par ce moyen.
    0
  • Outcaster
    Faut croire qu'Hadopi n'a pas encore fait assez peur :p.
    0
  • shitakunai
    heureusement alors qu"il été pas un pro informatique.
    dans ce cas de figure, meme le vpn devrait etre "visible" par la loi
    0