L’informatique et l’agriculture font bon ménage

S’il y a bien un stand que l’on n’attendait pas vraiment au salon de l’agriculture, c’était bien celui de l’informatique qui n’est pas vraiment associé à la vie de la ferme. Néanmoins, c’est justement contre ce genre de stéréotype que se battent certaines entreprises qui tentent de montrer que l’agriculteur à besoin de l’outil numérique.

Ainsi était montré le « bureau type » de l’agriculteur ou le PC portable pour entreprise, mais aussi dans un domaine plus spécialisé, le monitoring radio médical qui permet de suivre l’accouchement des vaches et juments ou la vie du bovin grâce à un chip avalé par l’animal et qui restera dans une partie de son estomac pour le restant de ses jours.

Un antivirus commun aux poulets et aux Windows n’a néanmoins pas encore été annoncé.