Airbus Thor : le premier drone/avion imprimé en 3D

A l’occasion de l’International Aerospace Exhibition de Berlin, Airbus a présenté Thor, son drone exclusivement composé de pièces imprimés en 3D.

Mise à part sa partie électrique, tous les éléments de Thor (Test of High-tech Objectives in Reality) sont faits de polyamide, des hélices aux trains d’atterrissage. En résulte un appareil de près de quatre mètres de long pour un poids approchant les 21 kg.

Airbus a mis à contribution de grandes imprimantes 3D lui permettant de créer des parties allant jusqu’à 38 cm. Cette technique est aussi intéressante pour réduire le nombre de pièces utilisées. Un moteur réclamant 270 éléments se trouve réduit à trois impressions 3D.

De plus, les parties métalliques produites en 3D sont entre 30 et 50 % plus légères, tout en ne produisant aucun déchet. De quoi abaisser la consommation de carburant des avions et donc leurs émissions carbone.

Airbus utilise déjà l’impression 3D dans ses A350. Son concurrent Boeing fait de même avec son B787 Dreamliner. À noter que cette technique de conception sera également mise à profit dans la prochaine fusée Ariane 6 de l’agence spatiale européenne (ESA) qui devrait décoller en 2020.

Concernant Thor, il ne s’agit actuellement que d’un prototype, « un test de ce qui est possible de réaliser avec l’impression 3D », explique Detlev Konigorski, en charge du projet chez Airbus. Pour autant, il est fonctionnel. Son vol inaugural a eu lieu en novembre dernier à côté d’Hambourg. « Il vole magnifiquement, il est très stable », commente son ingénieur en chef, Gunnar Haase.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire