Alice est à vendre

alice mannequinAprès avoir longtemps nié une telle décision, le groupe Telecom Italia vient de mettre en vente le fournisseur d’accès Alice, comme l’indique ce matin le quotidien Le Figaro.

Selon le journal, le mandat de la vente a été confié à Calyon, une filiale du Crédit Agricole, et les deux principaux intéressés que sont Free et Neuf Cegetel sont maintenant aux aguets.

Les courtisans d’Alice

Alice a donc pris son temps pour avouer sa mise en vente. Durant ces derniers mois, l’opérateur s’est paré de plusieurs nouveaux services et n’a eu de cesse de les améliorer pour ensuite se mettre en vente. On compte notamment l’arrivée d’un service de musique illimitée, l’ajout constant de nouvelles chaînes ou encore le retrait du dépôt de garantie.

Au mois de novembre 2007, le groupe Iliad, qui détient déjà Free, a annoncé être intéressé par Alice si ce FAI venait à être mis en vente. Mais bien entendu, cette annonce suivait de peu celle de Neuf Cegetel, qui compte lui aussi faire main basse sur l’opérateur à la belle blonde. Aujourd’hui, l’opérateur revendique 882 000 clients en France et se présente comme « l’un des meilleurs fournisseurs d’accès Internet en termes de qualité de services ». Son prix est estimé actuellement entre 600 et 650 millions d’euros.

Notre avis : était-il vraiment utile, de la part de Telecom Italia, d’attendre aussi longtemps avant d’annoncer une mise en vente dont tout le monde se doutait déjà ? Quoi qu’il en soit, les prochaines semaines vont donner lieu à une bataille importante entre les deux acquéreurs potentiels que sont Free et Neuf.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
23 commentaires
    Votre commentaire
  • Sundevil
    Une question me viens à l'esprit, pourquoi Orange ne cherche jamais à acquérir ces FAI en difficulté ? Ils en ont pas le droit ou ils ne veulent pas ?
    0
  • aviat17
    Salut les IDNautes,
    C'est vrai, je me posais aussi cette question...Ne serait-il pas lui aussi en difficulté? Ou alors pas assez riche pour une telle acquisition? Ou bien il laisse Neuf et Free se battre pour acquérir Alice en attendant un affaiblissement de ces deux là afin de porter un coup fatal au plus faible?
    En tout cas, cette attitude est surprenante.
    A+
    0
  • Onigiri@IDN
    Orange étant déjà en position de monopole en France, il serait très simple de faire passer le rachat d'un concurrent direct comme un abus de position dominante, d'autant que l'Arcep veille au grain. Du coup, tous ceux qui sont derrière peuvent s'en donner à coeur joie et racheter (plus ou moins) qui ils veulent sans trop être inquiétés. Alice étant un des derniers opérateurs alternatifs à ne pas faire partie d'un grand groupe, on peut supposer que la bataille prendra une autre tournure après cette vente.
    0