Le hacker qui croyait aux aliens extradé aux USA

Gary Mc Kinnon voulait savoir si les aliens existaient. Il a donc décidé de se renseigner directement à la source : dans les systèmes internes du pentagone, de la NASA et de l’armée américaine. Rien de moins. Ce qui lui a valu d’être accusé par les USA du plus grand hacking de l’histoire. Cet informaticien anglais sera extradé aux Etats-Unis pour y être jugé. Il risque 70 ans de prison.

Une introduction tranquille en 56 K

Depuis Londres et avec une connexion de 56K, Mc Kinnon a réussi à détourner des systèmes de sécurité américains. Il s’est également servi de programmes WindowsNom que portent les systèmes d’exploitation avec interface graphique de Microsoft. Windows est apparu dans les années 80. Il s’agissait alors d’une in... non protégés par des mots de passe. Il aurait ainsi réussi à s’introduire dans le réseauLAN est l’acronyme du terme anglais Local Area Network, que l’on peut traduire en fraçais par Réseau Local. Sa définition consiste en un ensemble d’or... de l’armée américaine et à éteindre 2 000 ordinateurs pendant 24 heures.

Les USA jugeront

Il a été arrêté en 2002, après une plainte émanant des Etats-Unis. La justice anglaise a ensuite demandé son extradition pour qu’il soit jugé dans le pays où ces actes ont été commis. Ses avocats avaient fait appel de cette décision, la considérant contraire aux droits de l’homme. Ce recours vient d’être rejeté, et c’est bien la justice américaine qui jugera la gravité de ses actes. Alors que d’autres hackers célèbres ont pu reconvertir leur génie dans des activités plus légales, cet homme de 42 ans risque bien de passer le reste de sa vie en prison. Peut être espère t’il que les extraterrestres viennent à son secours ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
45 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    "éteindre 2 000 ordinateurs pendant 24 heures." ?? C'est pas plutôt "atteindre" ?
    Je vois pas trop l'intérêt d'éteindre des PC si c'est pour récupérer des informations mais bon ...
    -1
  • patriots
    ca coute cher de croire aux petits hommes verts. :)
    2
  • Malanix
    ça coute cher de vouloir savoir
    2