Le co-fondateur de Microsoft attaque 11 entreprises pour violation de brevets

Paul Allen et Bill GatesPaul Allen et Bill Gates

Le co-fondateur de Microsoft Paul Allen a porté plainte, vendredi, à travers son entreprise Interval Licensing, contre 11 grandes entreprises d’Internet pour violation de brevets. Les sites concernés sont AOL, Apple, eBay, Facebook, Google, Netflix, Office Depot, OfficeMax, Staples, Yahoo! et YouTube. Quatre brevets sont au coeur de cette plainte : « Ces brevets portent sur des technologies fondamentales de l'internet développées par Interval Research dans les années 1990, que l'entreprise estime enfreints par les principaux moteurs de recherche et commerçants sur internet », a expliqué Interval.

Une plainte sans avenir ?

« Nous pensons que cette plainte est complètement dénuée de fondements et nous la combattrons vigoureusement », a commenté un porte-parole de Facebook. Google estime pour sa part, à travers un communiqué, que « cette plainte contre certaines des entreprises américaines les plus innovantes reflète une tendance malheureuse de gens qui essaient d'entrer en concurrence dans les tribunaux plutôt que sur le marché. L'innovation et non les poursuites, sont la meilleure manière d'amener au marché les produits et services dont bénéficient des millions de gens dans le monde ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
    Votre commentaire
  • shellorcah
    Aller !! Histoire de troller un peu , quel dommage que ce ne soit pas un ponte d'Apple qui ait faite la dernière déclaration. :D

    Par contre pour aller plus loin, on sait sur quoi porte les dits brevets ?
    0
  • gedd
    Titre :
    Le co-fondateur de Microsoft attaque 11 entreprises pour violation de brevets
    On s'attends a des noms d'entreprise et des brevets
    Dans le texte :
    - Les sites concernés sont ... là on a des noms de site, bon ok.
    - Quatre brevets sont au coeur de cette plainte : ... DTC.. on nous dis que ça concerne des moteurs de recherche et des commerçants, vu les noms cité plu haut on s'en serait douté.
    Donc ou bien les brevet en question n'ont pas été cités par le plaignant ou alors le redacteur n'a pas jugé bon de nous en faire part. Dans les deux cas on a une belle info incomplète
    0
  • franckd00
    Ouais, surtout que ça ressemble furieusement à la position de Microsoft envers ce même Apple...en 1984!
    1