AllofMP3 refuse de se soumettre à la pression américaine


Serions-nous à l’aube d’un incident diplomatique entre deux puissances mondiales, juste à cause d’un site Internet qui crée la divergence ? Toujours est-il que la Russie a annoncé qu’elle ne ferait pas fermer le site AllofMP3.com, signifiant implicitement son refus d’entrer dans l’Organisation Mondiale du Commerce, du moins selon la menace du gouvernement américan.

Un abus de la part des USA ?

« Washington utilise l’aspiration de la Russie à entrer dans l’Organisation Mondiale du Commerce pour faire pression sur le pays et aider les entreprises américaines », affirme Ilya Levitov, porte-parole du site AllofMP3. « Ils tentent d’aider leurs entreprises dans leur concurrence avec nous car nos prix sont plus bas ».

AllofMP3 affirme être dans son bon droit

Comme toujours, AllofMP3 estime être « en total respect des lois russes » et précise qu’il « préconise à chaque utilisateur de vérifier les lois du pays dans lequel il ou elle vit ». Ce n’est donc pas tout de suite que cette affaire trouvera une issue, et il semblerait pour l’instant que la Russie doive une nouvelle fois voir repoussée son entrée dans l’Organisation Mondiale du Commerce, toujours à cause d’un seul et même site qui crée la discorde.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • Breizhim
    Sacré coup de pub pour le site. Et j'approuve la réaction de la Russie, non pas pour faire preuve d'anti-américanisme, mais vraiment pour le courage d'AllofMP3 de tenir tête au géant du dollar qui n'aime pas ce site car trop concurenciel à ceux made in U.S.A.
    0
  • jun2
    Cela démontre un autre problème, internet est un réseau transnational, les lois, elles, s'arrêtent aux frontières de chaque pays. A quand des lois unifiées d'internet gérée par un organisme sans partie prit, comme l'ONU ?
    0
  • Lim-Dul
    Bien évidament que les usa veulent pas de ce site !

    -micro$oft ne peut pas toucher d'argent en vendant ses drm, de même que sony, apple et autres consorts

    -Les maisons de disque ne touchent pas d'argent car il n'y a pas de contract passé avec eux mais c'est directement reversé à l'organisme de gestion des auteurs.

    -Interopérabilité assurée grace au mp3: personne n'est content sauf l'utilisateur final car on ne peut pas vérouiller un fichier à un support


    Donc au final l'utilisateur est content et si le site reverse les droit à la société de gestion des auteurs russe ya pas de problème !

    Le seul truc c'est les artistes qui ne sont peut-etre pas d'accord pour (comme Sardou qui ne veut pas de support electronique mais qui est quand même vendu par ce site) mais on ne sait pas vraiment ce qu'ils en pense télement les major font pression pour leur faire dire ce qu'elle veulent qu'ils disent
    0