Google va pouvoir tester ses drones de livraison aux États-Unis


Hier, la Maison-Blanche a annoncé de façon officielle que Alphabet, la maison mère de Google, pourra très prochainement tester ses drones de livraison sur le territoire américain. Pour se faire, Alphabet travaillera en collaboration avec l’Agence Fédérale de l’Aviation (FAA).

Jusqu’à présent, les autorités américaines mettaient beaucoup de restrictions aux entreprises voulant utiliser les drones aux États-Unis. Ainsi, certains comme Amazon ont préféré collaborer avec des gouvernements étrangers tels que le Royaume-Uni. Néanmoins, dernièrement, le gouvernement d’Obama a émis plusieurs initiatives afin de soutenir l’utilisation des drones en vue d’autres utilisations. C’est ainsi que l’accord est né entre la FAA et Alphabet.

>> Comparatif drones : comment choisir ? Lequel acheter ?

Ce projet d’études nommé Projet Wing, est lancé par le laboratoire « X », une ancienne division de Google qui fait désormais partie d’Alphabet. Dévoilé en 2014, le projet Wing consiste à l'acheminement de petits colis reliés aux drones par un filin. Les premiers tests à l’époque avaient été effectués en Australie et il s’agira d’une première aux États-Unis. L’étude sera donc menée sur l’un des 6 sites de la FAA avec des drones prototypes. Cette collaboration avec les autorités américaines permettra de recueillir des informations qui seront ensuite partagées avec les régulateurs et le gouvernement.

S’il est difficile d’imaginer ces drones circuler dans le ciel dans les grandes mégalopoles, ils pourraient en revanche s’avérer utiles dans les régions rurales.  En effet, les livraisons par drones pourraient permettre de transporter des médicaments ou du sang vers les régions éloignées.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire