Anonymous s'attaque au harceleur d'Amanda Todd

Le 10 octobre dernier, Amanda Todd, une jeune collégienne canadienne, a mis fin à ses jours après avoir publié sur YouTube une vidéo expliquant son geste. Elle a été harcelée à de nombreuses reprises, et l’affaire a provoqué un grand émoi au Canada et dans le reste du monde. Alors que la justice est à la recherche du responsable du harcèlement de la jeune fille, plusieurs membres d’Anonymous affirment avoir retrouvé sa trace.


Amanda Todd n’a que 12 ans lorsqu’elle participe à un service de discussion par webcam. Cherchant à se faire des amis, elle rencontre surtout des membres qui lui demandent, entre autres, de montrer des parties intimes de son corps, ce qu’elle finit par faire sous la pression, sans vraiment penser aux conséquences. Rapidement, une personne qu’elle ne connaît pas lui demande sur Facebook de lui en montrer plus, sans quoi il diffusera les photos qu’il possède à ses proches. L’homme passera à l’acte un peu plus tard, ruinant la réputation de l’adolescente, notamment dans l’école qu’elle fréquente, ce qui l’obligera à en changer, avec au passage de nombreux problèmes d’anxiété et de dépression.


Malgré l’exécution de ses menaces, le harceleur a continué à traquer la jeune fille, et a diffusé une nouvelle fois des photos compromettantes. L’affaire va cette fois plus loin avec l’entourage d’Amanda dans sa nouvelle école, qui va rapidement l’insulter et l’agresser physiquement. Après une première tentative de suicide, elle poste début septembre une vidéo dans laquelle elle raconte son calvaire. Cette dernière n’aura pas beaucoup d’écho jusqu’à ce 10 octobre dernier, où elle se donnera effectivement la mort.

Amanda Todd



Le Canada a évidemment été secoué par la nouvelle, qui a ensuite fait le tour du monde, et alors que le débat sur le harcèlement sur Internet bat son plein, plusieurs membres d’Anonymous affirment avoir retrouvé la trace du harceleur d’Amanda Todd. Le collectif activiste décrit ainsi un certain Kody Maxson, âgé de 32 ans et vivant à Vancouver au Canada. Aucun détail n’est épargné, puisque son adresse postale est également dévoilée, et que le groupe précise qu’il aurait alimenté des sites pédopornographiques avec des images d’Amanda.


Cependant, les autorités canadiennes craignent que cet acte de vengeance de la part d’Anonymous ne tourne en pugilat, et que la situation échappe au contrôle de la police. L’intéressé avoue avoir connu Amanda Todd, mais nie être à l’origine des attaques qu’elle a subit. Au contraire, il a indiqué à la police qu’il était son ami, et a désigné une autre personne comme le véritable coupable. « Le système n’est pas censé condamner quelqu’un sans poursuites officielles », indique Éric Gottardi, avocat canadien. « Il n’est pas censé être juge, jury et bourreau sur la place publique. Nous avons un système judiciaire, il doit fonctionner et fonctionne ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • wahhh
    quelle idée aussi de montrer sa poitrine a un inconnu sur internet ...
    -5
  • Djinn2012
    Regarde la vidéo. Et supprime ton commentaire.
    Comment peux-tu écrire une chose pareille ?
    A te lire, on croirait que c'est de sa faute !
    Elle a fait quelque chose de non répréhensible, qui a ouvert la porte à des comportements odieux.
    Et elle en est morte.
    On a le droit de se montrer. C'est dangereux mais on a le droit. Ce qu'elle a subi, c'était illégal et inhumain.
    J'espère que ça ne touchera jamais quelqu'un que tu connais. Et méfie toi, car le harcèlement sur internet est monnaie courante. Il suffit d'une photo prise à ton insu...

    Signée : une avocate, qui doit parfois défendre des harcelés bien adultes dans des situations similaires !
    4
  • wahhh
    Je condamne également ce qu'elle a subi à cause de cette ignoble personne, c'est vraiment horrible et j'espere que la personne responsable de sa mort sera sévèrement puni, je ne dis pas le contraire. Mais faut réfléchir au conséquence avant d'agir , certes elle peut se montrer c'est son droit, elle fait ce qu'elle veut mais quand même il y a une limite a ne pas dépasser.
    1