Amazon veut utiliser les lampadaires pour recharger ses drones

Amazon a obtenu un brevet relatif à des « stations d'accueil » pour ses drones de livraison. Elles seront construites sur des grandes structures telles que les lampadaires ou les églises et permettraient aux machines sans pilote de recharger leur batterie.

Selon les précisions fournies par Amazon, ces stations intégreraient de nombreuses fonctionnalités afin que les drones puissent voler plus longtemps, sélectionner des itinéraires plus pertinents et surtout, bénéficier d’un abri en cas de conditions climatiques difficiles. Ainsi, une sorte de tour de contrôle assurerait la gestion de ces stations, il calculerait la meilleure route et ajusterait les informations en fonction de la météo. Le géant américain va même plus loin, les plateformes comporteraient un système qui permettrait de récupérer les colis déposés par les aéronefs et ils fourniraient aussi un accès Internet gratuit aux bâtiments localisés à proximité. Cependant, la route sera encore longue avant que ce concept devienne réalité.

Actuellement, le projet d’Amazon reste interdit par les lois en vigueur. L’année dernière, l’Agence fédérale de l’aviation (FAA) lui a accordé une licence expérimentale. Récemment, elle a publié de nouvelles réglementations qui risquent de ruiner les rêves d’Amazon. En effet, les textes confirment que les « drones doivent rester dans le champ visuel des opérateurs », une contrainte très pénalisante pour les drones de livraison dont la rentabilité repose sur l’autonomie.

>>> Lire aussi : La poste australienne livre en drones


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire