Microsoft voudrait son propre Kindle ?

Microsoft et Amazon viendraient de signer un accord permettant à chacun d'accéder librement aux brevets de l'autre. Parmi les termes de l'accord, le Kindle est bien entendu cité, ses technologies semblent intéresser de plus en plus Microsoft...

Microsoft s'intéresse au Kindle

Microsoft et Amazon vont désormais partager leur catalogue de brevets respectifs. Nul doute que le Kindle constitue une très grande partie de l'intérêt de Microsoft pour les brevets d'Amazon. Les technologies du livre numérique font effectivement partie des brevets que la firme de Redmond peut désormais consulter et utiliser à sa guise. Alors que l'iPad d'Apple, qui doit sortir prochainement dans le commerce, veut apporter sa pierre à l'édifice des e-readers, nul doute que Microsoft souhaite grappiller les quelques parts de marché que son concurrent veut s'attribuer.

Selon un communiqué de presse publié par Microsoft pour l'occasion, le Kindle d'Amazon utilise à la fois du code open source et du code propriétaire. «Cet accord montre notre respect mutuel pour la propriété intellectuelle ainsi que notre capacité à trouver des solution pragmatiques à nos problèmes, qu'il s'agisse de solutions propriétaires ou libres».