Lancer des applications iOS sous Android, c’est possible

Six jeunes étudiants de l’université américaine de Columbia pourraient bien faire parler d’eux grâce à leurs projets d’étude : Cider. Derrière ce nom se cache une future bête noire pour Apple : un logiciel permettant de faire fonctionner des applications iOS sur Android. Si l’idée a fait fantasmer de nombreux amateurs pendant quelques années, elle n’a jamais semblé aussi concrète qu’aujourd’hui.

Le principe du logiciel n’a rien à voir avec la virtualisation. Cette technique est traditionnellement utilisée pour garantir une compatibilité entre des applications de systèmes différents, car elle reste la plus « simple » à mettre en œuvre. Le seul problème, c’est qu’elle s’avère souvent couteuse en terme de performances, impliquant une machine bien plus puissante que celle initialement prévue pour faire fonctionner le programme.

Mieux que de la virtualisation

Dans le cas de Cider, la solution est plus ingénieuse : il s’agit plutôt de faire appel aux mêmes dépendances que le système original (bibliothèques et framework) puis de tromper l’application en lui faisant croire qu’elle s’exécute bel et bien là où elle devrait, c’est à dire sur iOS au lieu d’Android.

Une vidéo de six minutes a été publiée sur le site du projet, où l’on peut voir fonctionner Cider. Bien sûr, beaucoup de travail doit encore être achevé pour notamment optimiser la vitesse et la compatibilité. Mais sur la tablette Nexus 7 (la première, celle de 2012) utilisée pour la démonstration, plusieurs applications iOS sont lancées sans trop d’encombres, telles que Yelp ou encore iBook. Prometteur !

Cider

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire