Android : l'OS mobile le plus sensible aux malwares

Le nombre de logiciels malveillants sur Android a augmenté de 76 % au deuxième trimestre, tandis qu’il reste nul sur iOS.

C’est un rapport de l’éditeur d’antivirus McAfee qui le précise, Android est de plus en plus victime de malwares. 42 attaques ont été répertoriées sur la période du deuxième trimestre 2011. Elles sont au nombre de 4 sur Symbian et BlackBerry OS et totalement absente d’iOS.

McAfee indique aussi que les logiciels malveillants sont devenus tout aussi élaborés sur mobile que sur PC, utilisant botnets et autres rootkits. Tous les types d’applications ont été visés par ces faux logiciels, que ce soit des calendriers, des SMS ou encore de fausses mises à jour pour Angry Birds.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • shellorcah
    Est-il possible d'avoir un lien sur le rapport en question ?
    0
  • lejayce3
    C'est vrai que MacAfee ils sont d'une objectivité totale sur le sujet et que le fait que le marché des anti-virus soit inexistant sur mobile ça ne les dérange pas du tout.
    Quant au fait que comme par hasard le seul OS sur lequel ils ont un peu d'ouverture pour vendre un antivirus soit précisément celui qui en a besoin ça aussi c'est surprenant :-)
    La seule chose pire qu'une information vide c'est une information biaisée, et comme en plus on n'a même pas de lien... sincèrement ça ou pas de post, il vaut mieux ne rien publier.
    1
  • lejayce3
    C'est vrai que MacAfee ils sont d'une objectivité totale sur le sujet et que le fait que le marché des anti-virus soit inexistant sur mobile ça ne les dérange pas du tout.
    Quant au fait que comme par hasard le seul OS sur lequel ils ont un peu d'ouverture pour vendre un antivirus soit précisément celui qui en a besoin ça aussi c'est surprenant :-)
    La seule chose pire qu'une information vide c'est une information biaisée, et comme en plus on n'a même pas de lien... sincèrement ça ou pas de post, il vaut mieux ne rien publier.
    1