Piratage Sony : des Anonymous arrêtés en Espagne

Trois hackers soupçonnés de faire partie de la nébuleuse Anonymous ont été arrêtés en Espagne. Cette organisation est désormais dans le collimateur de l’OTAN.

Accusés d’attaques contre des sites Internet officiels, les trois Espagnols se trouvaient dans les villes de Barcelone, Valence et Almeria. Ces « experts informatiques » étaient capables de « chiffrer » leurs échanges, selon la police espagnole. Pour ne pas se faire repérer, deux d’entre eux n’avaient pas de connexion Internet et utilisaient les réseaux WiFi du voisinage. 

Sites gouvernementaux et PSN

Cette organisation est désormais considérée par l’OTAN comme une « menace pour les risques de piratage ou de blocage informatiques ». Elle lance ses attaques le plus souvent via des ordinateurs infectés et contrôles à distance, menée par déni de service, saturant les capacités des serveurs.

Au domicile de l’un des trois pirates a été retrouvé le serveur utilisé pour attaquer les sites de nombreux gouvernements (Égypte, Algérie, Lybie, Iran, Chili, Colombie et Nouvelle-Zélande). Ce serveur aurait également été impliqué dans les piratages lancés contre le PlayStation Network.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire