Anonymous s'attaque à la Corée du Nord

Alors que le contexte géopolitique entre la Corée du Nord et les États-Unis est des plus tendus, Anonymous s’en mêle. Le groupe de hackers au répondu aux menaces du pays asiatique en attaquant les comptes Twitter et Flickr du gouvernement nord-coréen.


Ces mêmes hackers affirment en effet être en possession de près de 15 000 mots de passe de hauts dignitaires nord-coréens, volés sur le site Uriminzokkiri.com, utilisé par le gouvernement pour communiquer. Depuis quelques heures, le compte Twitter officiel de la Corée du Nord affiche donc des messages en anglais, coupant radicalement avec le coréen habituel du compte, et indiquant au fil des heures que plusieurs sites nord-coréens ont été hackés. Idem pour le compte Flickr, qui affiche depuis quelques heures des photos parodiant le drapeau du pays et son leader actuel Kim Jong Un.


Dans un message public, Anonymous indique que ses actions ne s’arrêtent pas là : « nous avons quelques personnes sur place qui se sont chargées d’apporter le véritable Internet dans le pays, en utilisant plusieurs routeurs WiFi longue distance, et des fréquences prioritaires qui ne peuvent pas (encore) être brouillées. » Le groupe de hackers cherche donc également à s’en prendre à la politique intérieure du pays, avec des moyens rarement déployés par le groupe jusqu’à maintenant. La campagne, baptisée « #OpFreeKorea » doit se poursuivre jusqu’au 19 avril, un le groupe annonce un autre grand événement.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire