3 anonymous risquent jusqu'à 5 ans de prison

Trois hommes, âgés de 22 à 27 ans et se réclamant du groupe Anonymous, ont été arrêtés pour avoir divulgué les coordonnées de 541 policiers français en 2012. Ils comparaissent aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Paris et risquent jusqu’à 5 ans de prison et 300 000 euros d’amende.

Ces trois internautes français ont commis leurs actes en 2012, notamment après la fermeture du site Megaupload par le FBI. Ils avaient annoncé leurs intentions par des messages sur Twitter, indiquant que « vous allez entendre parler de nos amis policiers ». Plus tard, ils ont mis leur menace à exécution, en diffusant un lien contenant les coordonnées des policiers visés. Ce sont justement ces messages annonçant leurs actes en public sur un réseau social qui a permis à la DGSI de remonter leur trace, et de les poursuivre pour association de malfaiteurs.

Les données en question ont été volées sur le site du syndicat de policiers SGP-FO, qui présentait une faille exploitée par les hackers pour en récupérer les données privées. Les trois anonymous ont également été poursuivis pour avoir attaqué les sites modernisation.gouv.fr et immigration.gouv.fr

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire