Anonymous s'attaque à l'armée électronique syrienne

Plusieurs membres du collectif activiste Anonymous ont revendiqué des attaques contre plusieurs serveurs et bases de données appartenant à des proches du régime de Bachar Al-Assad. Les hackers affirment cibler des membres de « l’Armée Électronique Syrienne », composée d’une poignée d’informaticiens au service du régime en place et qui serait à l’origine de plusieurs attaques récemment.


Bachar Al-Assad aurait en effet son armée de hackers, qui auraient dernièrement attaqué entre autres le service d’attribution de noms de domaine Melbourne IT, avec pour conséquence des perturbations sur le réseau social Twitter et l’indisponibilité de sites comme le New York Times. C’est contre ces hackers syriens qu’Anonymous a donc décidé de partir en guerre, en attaquant notamment des serveurs syriens. 


Les activistes indiquent avoir déjà fait tomber les serveurs et bases de données de cette armée électronique, mais aussi avoir découvert l’identité de cinq de ses membres. Ainsi, tous ne seraient pas syriens, mais certains seraient originaires du Koweït, d’Indonésie et d’Arabie Saoudite.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire