Après les Anonymous, les nouveaux hackers de The Unknows

The UnknownsThe UnknownsAprès les Anonymes, les Inconnus. Aucun rapport avec des groupes d'humoristes, The Unknowns, un collectif de hackers, a réussi a pirater les systèmes informatiques de la Nasa et de l’Agence spatiale européenne. Les deux agences sont les seules à avoir confirmé avoir été hackées parmi la liste des 10 organisations attaquées par The Unknowns.

La semaine dernière le groupe annonçait sur son compte Twitter et sur Pastebin avoir accédé aux systèmes de 10 entreprises grâce à des comptes administrateurs pour y dérober des données. 250 Mo de documents se sont ainsi retrouvés sur Mediafire. Bien que beaucoup datent d’il y a plusieurs années, certains sont toutefois de cette année.

Parmi les organisations attaquées, figurent également l’US Military, l’US Air Force, la Thai Royal Navy, l’université de Harvard, Renault, le ministère de la Défense français, le ministère de la Défense du Bahrein et les Pages jaunes jordaniennes. On ne connait encore que très peu de choses de ce nouveau groupe de hackers. Il communique essentiellement via Pastebin où il donne le détail de ses actions et aussi Twitter dont leur compte reste pour l’instant assez confidentiel avec 472 abonnés.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • whatshell@guest
    Après les "Luzsec" dont le leader s'est révélé être du FBI, qu'est ce que c'est que c'est que ces "The Unknowns", un nouveau groupe de rock (heu.. de hackers) ? ceux là sont avec qui cette fois ? Le NSA ? Il y a tout lieu de se mefier de ceux-là, s'ils voulaient rellement agir en tant qu'activistes, ils auraient tout simplement rejoint les Anonymous...
    0
  • zegh0st@guest
    C'est vrai, mais après on peut comprendre que certaines personnes ne se représentent pas dans les Anonymous....
    Peut-être un mouvement de plus qui pourra aller loin...
    0
  • Kenelm
    En même temps "Anonymous" ne veut plus rien dire aujourd'hui. N'importe qui peut toujours en faire partie, et utiliser ce nom pour faire ce qu'il veut.

    Ça fait déjà bien longtemps qu'on se demande si ça risque pas d'être instrumentalisé par une agence de renseignement, on a maintenant eu la preuve que c'était le cas, donc maintenant mieux vaut se méfier avant de soutenir un quelconque groupe, en réfléchissant à leur but réel, plutôt que d'être aveuglé par leurs idéaux et leurs actions.

    D'ailleurs, ça sert à quoi ce qu'ils ont fait ? Hein ? A rien. Et cette façon de faire un spectacle de leur prestation, ça pue. Y'a des tonnes de groupes de hackers qui font des trucs qui ont un but réel, et qui perdent pas leur temps à faire les malins sur Twitter, ni même à se trouver un nom et un logo. On a donc affaire à une bande de bras cassés.
    0