Apple bannit un développeur actif de l’App Store

Comment peut-on développer plus de 900 applications pour l’App Store avant de se faire bannir de ce service ? C’est ce qui est arrivé à la société Perfect Acumen récemment, alors que l’entreprise tenait une moyenne de 5 applications proposées par jour environ.

Problèmes de copyright

En moins de neuf mois, Perfect Acumen a développé exactement 943 applications pour l’iPhone d’Apple. Cela représente environ 5 applications par jour, soumises au processus de validation d’Apple, qui peut prendre jusqu’à six mois pour une réponse. Bien que la société éditrice de ces applications refuse de donner des chiffres, les ventes de ces programmes ont représenté des milliers de dollars de bénéfice... par jour. Et pourtant, l’entreprise de Khalid Shaikh a été purement et simplement bannie de l’App Store par Apple.

Comment est-ce possible ? En réalité, Apple a expliqué à Khalid Shaikh que ses applications faisaient régulièrement l’objet de plaintes pour violation de copyright. L’entreprise affirme d’ailleurs avoir averti l’éditeur à ce sujet, tout du moins en ce qui concerne une centaine d’applications, le tout avant de décider son bannissement. Une décision qui ne manque pas de relancer la polémique autour du très obscur système de validation des applications sur l’App Store. Certes, les applications proposées par Perfect Acumen posaient problème, mais dans ce cas, pourquoi les avoir acceptées, et pourquoi ne pas les avoir purement et simplement retirées du service à la première plainte ? Pendant ce temps, Nine Inch Nails découvre les affres du système de validation d’Apple, et Google se voit obligé d’oublier la recherche vocale depuis la sortie de l’iPhone 3GS...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
    Votre commentaire
  • watchix
    Profit quand tu nous tiens !!!
    1
  • Anonyme
    "pourquoi ne pas les avoir purement et simplement retirées du service à la première plainte ?"
    comment peut-on dire une chose pareille! on ne peut pas retirer sans s'être assuré que la plainte est valide et avec 60000 applications, tout ça est un peu compliqué, non?
    0
  • Kenelm
    bertrcomment peut-on dire une chose pareille! on ne peut pas retirer sans s'être assuré que la plainte est valide
    Généralement c'est mieux de prévenir que de guérir. S'il y a une plainte, autant éviter la catastrophe au plus vite.
    bertret avec 60000 applications, tout ça est un peu compliqué, non?
    Ça c'est leur problème si ils sont dépassés par leurs propres chiffres, c'est pas une raison valable pour excuser ça.
    1