Les appareils électroniques bientôt autorisés dans les avions ?

Pouvoir enfin utiliser son baladeur, son smartphone, sa tablette ou son ordinateur au décollage et à l’atterrissage d’un avion : cela pourrait bien devenir possible dans quelques mois. La Federal Aviation Administration (FAA) américaine a décidé de lancer une grande enquête sur le sujet, ses conclusions pourraient ensuite s’appliquer sur tous les vols internationaux.

Les responsables des compagnies aériennes, les fabricants d’appareils électroniques et les associations de consommateurs seront donc réunis pour mener des tests qui évalueront les perturbations réelles causées par les interférences. Les instruments de navigation, la radio et d’autres équipements pourraient ainsi être affectés par ces ondes. Mais aucune étude réellement sérieuse n’a jamais été menée sur le sujet.

Les impacts des interférences peuvent être très variables selon les appareils électroniques utilisés et les avions. Ces derniers y sont en effet moins sensibles selon leur date de construction. Les plus récents possèdent un système de blindage électromagnétique bien plus performant que les anciennes générations. Certains pilotes ont d’ores et déjà été autorisés à utiliser un iPad au lieu de leurs imposants manuels et cartes de navigation. « Aucun changement ne sera fait jusqu'à ce que nous soyons certains qu'il n'y aura aucun impact sur la sécurité » précise toutefois l'administration américaine.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire