Apple risque une amende de 17 milliards d’euros de la part de l’UE

Le géant américain Apple pourrait bien recevoir une amende de la part de l’Union européenne et la note risque d’être très salée. L'accusant d’être avantagé fiscalement par l’Irlande, la Commission européenne aurait décidé d’agir afin de pénaliser la société.

C’est ce mardi 30 août que la commissaire européenne devrait rendre son verdict dans l’affaire Apple. La société californienne est en effet accusée d’avoir profité d’une fiscalité trop avantageuse de la part de l’Irlande. Dans les faits, la Commission européenne reproche à la société d’avoir déplacé en Irlande la plupart de ses profits effectués dans l’ensemble de l’Union européenne. Par conséquent, elle ne payait que 2% d’impôts sur l’ensemble de ses profits, ce qui faisait partie d’un accord avec Dublin.

Cette manœuvre privait malheureusement les autres états de plusieurs milliards de recettes fiscales. Par exemple, en France, Apple aurait dû payer 33% d’impôts sur ses revenus au lieu des 2% d’impôts en Irlande. En janvier dernier, Tim Cook, le PDG d’Apple avait déjà fait le déplacement pour s’expliquer avec les dirigeants européens.De son côté, le Trésor américain a également exprimé son mécontentement à travers une lettre adressée à Jean-Claude Juncker déclarant que les enquêtes « semblent cibler les entreprises américaines de façon disproportionnée ». Car d’autres compagnies sont dans le collimateur de la Commission européenne telles que Starbucks, Google ou encore McDonald’s.

La société américaine devrait passer une mauvaise journée, puisqu’elle devrait recevoir l’amende infligée par la Commission. D’après la banque JP Morgan, ce montant devrait s’élever à 17 milliards d’euros.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire