Apple refuse de déverrouiller l'iPad d'une défunte mère

Chez Apple, on garantit la sécurité des données de ses utilisateurs même après leur mort. C'est un peu la conclusion de la triste histoire de la famille Grant, originaire d'Angleterre. Atteinte d'un cancer, Anthea Grant, 59 ans et mère de cinq fils, occupe ses journées à l'hôpital avec un iPad. Durant son séjour, elle accumule plusieurs contenus, téléchargés sur le magasin en ligne d'Apple. Elle décide alors d'inscrire sur son testament l'iPad en question ainsi qu'une liste de ses téléchargements et indique les léguer à ses enfants.

Lire : [Test] iPad Air : tablette ultime ?

Malheureusement, lorsque la mère de famille vient à décéder et que ses fils récupèrent l'iPad, ils constatent ne pas avoir en leur possession l'identifiant Apple ID, pas plus que le mot de passe correspondant. S'ensuivent alors plusieurs échanges avec la marque à pomme, afin de récupérer ces informations et avoir accès aux fameux contenus légués par Anthea. Pourtant, malgré les copies du certificat de décès et du testament de la défunte mère, Apple refuse d'accéder à la demande des fils au motif de protéger la sécurité des données de ses utilisateurs.

Une autorisation écrite de la part du propriétaire de l'identifiant est normalement nécessaire dans le cadre de ces requêtes. Dans ce cas particulier, Apple demande alors un mandat signé par un notaire afin de garantir que leur mère était bien propriétaire de l'iPad et du compte iTunes, la démarche de trop pour les fils. L'un d'entre eux, Josh, qui explique pourtant être « un grand fan d'Apple », regrette que la firme ne traite pas ce genre de situation au cas par cas.

Lire : Tablettes : laquelle acheter ? Comment choisir ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Papounet17000
    Dans ce cas particulier, Apple demande alors un mandat signé par un notaire afin de garantir que leur mère était bien propriétaire de l'iPad et du compte iTunes.C'est logique, pas de passe droit même en cas de décès.En fin de compte personne ne sait si la tablette à bien été léguée vu que ce n'est pas inscrit sur le testament.Les fils sont ils vraiment honnête sur ce point ou non vu que la mère n'est plus là pour dire si il y a eue vraiment lègue ou non de cette appareil.
    0