iPhone fissurés : Apple réagit enfin

Après plusieurs semaines de silence, Apple vient enfin de réagir à la vague d’iPhone fissurés en France. Selon le constructeur américain, le dysfonctionnement est dû à une « pression externe ».

« Aucun incident lié à une surchauffe »

« À ce jour, il n'y a aucun incident avéré lié à une surchauffe de la batterie concernant l'iPhone 3GS et le nombre de cas sur lesquels nous enquêtons s'élève à moins d'une dizaine. Les iPhone avec un écran cassé que nous avons analysés pour le moment montrent, dans tous les cas, que les fissures ont été causées par une pression externe exercée sur l'iPhone. » Voilà le communiqué transmis à l’AFP par le directeur de la communication d’Apple pour l’Europe.

Ces propos ont le mérite d’être clairs. Pour la société, aucun bris d’écran n’est la conséquence d’un défaut de fabrication. Tous les iPhone analysés auraient donc subi un choc ou une pression trop importante à un moment donné. De quoi remettre en doute tous les témoignages accumulés dans la presse. Cette réaction fait donc suite à l’enquête ouverte par la DGCCRF, la demande de précision de la Comission européenne et précède la rencontre de demain entre Hervé Novelli, secrétaires d’État à la Consommation et Michel Coulomb, directeur commercial d’Apple France.