Apple empêche le multitouch sur Android

Le futur G2 ?Le futur G2 ?Et si le multitouch n’existait pas sur Android à cause d’Apple ? C’est la rumeur que relaie le site Venture Beat.

Pas seulement une histoire de brevet

Selon le site, Apple, désormais détenteur du brevet multitouch, aurait demandé à Google de ne pas utiliser cette technologie dans son OS Android. C’est pourquoi on ne retrouverait pas la fonctionnalité sur le G1, ni sur le futur G2 (handicapant pour la saisie, car il ne possédera vraisemblablement pas de clavier physique).

Tim Cook, (remplaçant de Steve Jobs durant son absence) avait notamment précisé qu’Apple ferait tout pour protéger ses idées et ses brevets. Palm ne l’entend d’ailleurs pas de la même oreille puisque suite à la présentation du Pre au dernier CES, l’un des responsables de la marque avait déclaré qu’Apple n’était pas l’inventeur du multitouch. Il faudra donc que ses concurrents rivalisent d’imagination pour concevoir un multitouch qui ne viole pas les brevets Apple, comme Microsoft a pu le faire avec Surface.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
14 commentaires
    Votre commentaire
  • Earm
    Je vois déjà poindre les accros à la pomme venir dire que c'est normal, alors que ce sont les premiers à dire qu'il faut supprimer les brevets.
    Enfin moi je reste sur ma conception des choses : un brevet est un brevet et on ne doit pas le transgresser. C'est une attaque aux inventions dans le cas contraire.
    Sinon, si ce n'est pas qu'une histoire de brevet, j'ai pas vu l'autre raison, à moins que je n'ai lu trop vite.
    -1
  • Anonyme
    le multi-touch de Jazzmutant sur le Lemur, Apple ne l'as pas ;)
    0
  • CounterFragger
    EarmEnfin moi je reste sur ma conception des choses : un brevet est un brevet et on ne doit pas le transgresser. C'est une attaque aux inventions dans le cas contraire.

    Si le brevet est débile (brevets logiciels), il est d'utilité publique de le transgresser, car le brevet constitue dans ce cas un frein à l'innovation. Si le brevet est accepté malgré une antériorité manifeste de l'invention, il doit être invalidé.

    Et dans ce cas-ci, si Apple n'est pas l'inventeur du multitouch (antériorité), son brevet n'est pas valide. En outre, si Google implémente le multitouch d'une tout autre manière qu'Apple, je ne vois pas en quoi le brevet serait violé...
    0