Apple Music : top départ ce mardi à 17h

C’est cette semaine qu’Apple lance son service Apple Music, ainsi que tous les services l’accompagnant, notamment la radio Beats1. Pour y accéder, il va falloir mettre à jour son terminal iOS.

Apple Music proposera donc un service qui, s’il est nouveau pour Apple, est déjà pratiqué par nombre de concurrents : l’écoute de musique en illimité, piochée sur son catalogue en ligne. Ce service sera disponible pour une dizaine d’euros par mois, mais les utilisateurs disposant déjà d’un compte sur iTunes pourront y accéder gratuitement durant trois mois. Ainsi, Apple proposera à ses utilisateurs une sélection de titres « Pour vous » basés sur vos habitudes, à la manière de ce que propose déjà la fonction Genius dans iTunes.

Avec Apple Music, les utilisateurs découvriront également la radio musicale accompagnant le service, et nommée Beats1. Elle sera opérée par trois personnes différentes depuis Londres, Los Angeles ou New York et émettra en 24h/24 et 7j/7.

Pour accéder à cette radio, et plus généralement au service Apple Music, il va falloir installer iOS 8.4 sur son iPhone, iPad ou iPod touch, et donc mettre à jour son appareil. Dans un message qui a depuis été retiré, Ian Rogers, directeur d’Apple Music et ex PDG de Beats, indique que la mise à jour sera disponible à partir de 17h heure française. La raison de cette heure annoncée est que le service musical Beats1, lui, commencera sa diffusion à 18 heures. Cela laissera donc un battement d’une heure aux utilisateurs pour installer la mise à jour sur leur appareil et profiter ainsi des premières minutes du service de musique en continu.

Enfin, le vice-président des services Internet Eddy Cue a indiqué sur Twitter que le service iTunes Match n’allait pas disparaître, et allait même s’améliorer avec iOS 9. Il devrait en effet proposer bientôt la possibilité de faire reconnaître jusqu’à 100 000 morceaux par le service, contre 25 000 actuellement.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire