Apple Music : racheter Tidal ? bloquer Spotify ? Et après ?

Depuis le lancement d’Apple Music l’été dernier, Apple semble vouloir faire de la musique son nouvel eldorado, comme à la grande époque des iPod. La marque ferait donc tout pour mettre en avant son service de musique à la demande par abonnement, quitte à aller taquiner la concurrence, voire carrément l’éliminer. Les dernières manoeuvres en date soulignent qu'Apple est passé à l'offensive avec un stratégie en trois étapes.

1. Affaiblir le leader Spotify

Spotify vient par exemple de lancer une accusation assez originale à l’encontre de son concurrent, affirmant que celui-ci retarderait volontairement la sortie d’une mise à jour de son application sur iOS. Le but pour Apple serait donc de pousser les utilisateurs vers Apple Music, en les détournant d’une application dont les dernières mises à jour ne sortiraient pas à temps. Spotify vient de mettre ses meilleurs avocats à l’oeuvre pour envoyer une lettre de mise en demeure à Apple, lui reprochant de « causer de graves dommages à Spotify et à ses utilisateurs ». Apple n’a pour l’instant pas commenté les accusations de Spotify, mais cela ne serait pas la première fois que la marque fait le ménage autour d'elle au profit de ses propres services. Et quand elle ne met pas des bâtons dans les roues de ses concurrents, la firme pourrait carrément chercher à les absorber.

2. Avaler le concurrent Tidal

Ainsi, le Wall Street Journal rapporte cette semaine qu’Apple serait actuellement en pourparlers pour racheter un de ses concurrents, à savoir Tidal. Le site de musique lancé en 2014 par une petite société suédoise, qui a fait parler d’elle lors de son rachat en 2015 par le rappeur Jay-Z. La plateforme musicale n’a pas connu un succès foudroyant, malgré les efforts de Jay-Z pour y faire entrer de nouveaux artistes célèbres comme Daft Punk, Madonna ou Beyoncé, ou encore l’exclusivité temporaire du dernier album de Kanye West. Mais ce sont justement les contrats d’exclusivité de Tidal qui pourraient intéresser Apple, qui aurait alors la possibilité de les intégrer à son propre service, et faire disparaître du même coup un de ses concurrents, qui serait absorbé par Apple Music.

3. Continuer à grandir

De quoi faire grossir encore les rangs d’Apple Music, qui connaît une croissance enviable depuis son lancement. Ainsi, le service de musique comptait près de 11 millions d’utilisateurs en février 2016, convertis en 13 millions d'abonnés au mois d’avril, date du dernier décompte officiel. Si ces chiffres semblent montrer une bonne santé du service musical, Apple a de bien meilleures ambitions. En effet, avec plus d’un milliard d’appareils iOS en activité dans le monde, la marge de croissance d’Apple est encore énorme, et la marque n’a clairement pas l’intention de s’arrêter là.

À lire : 
Apple Music, Spotify, Deezer... Quel est le meilleur service de musique en ligne ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire