Un cadre d'Apple soupçonné de pots-de-vin

En poste depuis 2005, l’employé vient d’être inculpé en Californie. Il est accusé d’avoir transmis à six sociétés fournissant des accessoires pour iPhone et iPod des informations confidentielles. Elles auraient servi à ces entreprises basées en Chine, Corée du Sud, Singapour et Taïwan à obtenir des contrats avantageux avec Apple.

Selon l’enquête du FBI et de l’Internal Revenue Service (l'IRS, l'agence américaine responsable des impôts) des versements suspects effectués depuis 2006 et approchant un montant d’un million de dollars auraient été retrouvés sur des comptes asiatiques, dont certains au nom de sa femme.

C’est Apple qui soupçonnait son employé, notamment à cause d’e-mails envoyés depuis son ordinateur professionnel, qui l’a finalement dénoncé aux autorités. Dans le Wall Street Journal, un porte-parole de l’entreprise a déclaré qu’Apple avait « une tolérance zéro pour les comportements malhonnêtes à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise ». Incarcéré depuis jeudi et comparu vendredi dernier, Paul Shin Device doit à nouveau être entendu par la justice aujourd’hui.