Apple Watch : que disent les premiers tests américains ?

À quelques heures de l’ouverture des précommandes pour l’Apple Watch, et à deux semaines de sa sortie en magasin, les premiers tests de la montre commencent à fleurir dans la presse américaine. Le Wall Street Journal, Bloomberg ou encore le New York Times ont donc pu essayer la montre et livrent leurs impressions. Comme souvent lorsqu’Apple présente un nouveau produit, la Watch suscite beaucoup d’attente et d’interrogations. Les questions de l’autonomie, ou encore des fonctions natives de la montre reviennent souvent, et trouvent donc une première réponse dans ces tests par nos confrères américains.

L’un des points positifs les plus souvent salués par la presse américaine concerne le design de la montre connectée, un point fort depuis longtemps chez Apple. « L’Apple Watch est beaucoup plus petite, racée et belle que n’importe quelle autre montre connectée », écrit sans détour Yahoo Tech. Même son de cloche chez Bloomberg Business, qui parle d’un « petit cube de métal et de verre qui serait à sa place dans un laboratoire futuriste ou un film de science-fiction ».


Outre la beauté de l’appareil, c’est aussi son système de notifications qui a eu la faveur des critiques en majorité. La montre utilise en effet un système de vibration particulier nommé « Taptic Engine », qui est censé simuler une légère pression sur le poignet de l’utilisateur pour l’avertir d’une notification. Un système de notification qui a été globalement plébiscité. Le New York Times décrit par exemple un « système très ingénieux » tandis que Bloomberg Business parle de « sensations extrêmement réalistes, presque comme si on tapotait votre poignet ». Ce système de notification a donc conquis les testeurs, qui relèvent qu’elle rend « plus facile de garder son téléphone dans sa poche lors d’un trajet », comme l’explique The Verge.

L’interface de la montre a également fait l’objet de tests, et a quelque peu divisé les testeurs. Si The Verge apprécie de pouvoir « contrôler sa musique sur son iPhone depuis sa montre », et a vu en Apple Pay « un petit aperçu du futur », tout comme le New York Times, d’autres regretteront en revanche les limitations d’un écran aussi petit. Yahoo Tech se plaint par exemple de la difficulté à « reconnaître les icônes microscopiques » sur l’écran d’accueil. Enfin, le New York Times reproche notamment à la montre « des applications tierces inutiles pour l’instant », dont certaines ne se chargent pas ou sont très lentes.

Enfin, l’autonomie était un des sujets les plus discutés autour de la montre au moment de son annonce, et il le sera vraisemblablement à sa sortie. Sur ce point, tout le monde s’accorde à dire que l’Apple Watch est capable de survivre à une journée d’utilisation si on n’abuse pas de ses fonctions : « la batterie est souvent presque vide au moment d’aller se coucher », regrette le Wall Street Journal, « surtout si on décide de l’utiliser pour faire de l’exercice en journée ».

Pour l’instant, l’Apple Watch semble donc avoir plutôt séduit les premières personnes qui ont pu l’essayer. Outre une interface perfectible et une autonomie faible, la montre est saluée pour son design ou son système de notifications. Le véritable frein pour l’instant semble être son prix : toutes les critiques s’accordent à dire qu’il est trop élevé, notamment pour une première version de cette montre qui pourrait connaître nombre d’améliorations dès l’année prochaine.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Papounet17000
    De toute façon les américains ne peuvent pas dire du mal de cette montre, ils ont signé le Patriot Act.
    0