Apple Watch : le retard pourrait venir du vibreur

Et si les difficultés de livraison de l’Apple Watch ne venaient pas que du succès des commandes, mais également d’un problème au niveau de l’un de ses composants ? C’est en tout cas la piste que suit le Wall Street Journal dans un article révélant que le moteur Taptic, qui gère les vibrations de la smartwatch, rencontrerait quelques difficultés de production.

Des tests de fiabilité réalisés en février dernier, date de la mise en production de l’Apple Watch, ont permis de remarquer que plusieurs moteurs Taptic fournis par l’entreprise AAC Technologies Holdings Inc., basée à Shenzhen, étaient défectueux. Les composants se dégradaient au fur et à mesure pour finalement se décomposer totalement dans la montre. D’ailleurs, le modèle d’Apple Watch reçu par le blogueur John Gruber du blog Daring Fireball souffrait précisément d’un problème de vibrations. Il se pourrait alors que certaines montres en circulations soient à terme touchées par le problème.

Pour pallier ce problème, la grande majorité de sa production aurait alors été confiée à un autre fournisseur du nom de Nidec, qui ne semble pas occasionner les mêmes problèmes que son concurrent. Les chaines de production de Nidec n’étant pas prévues initialement pour assumer la quasi-totalité des besoins d’Apple, ce changement de dernière minute pourrait expliquer les délais de livraison particulièrement longs des Apple Watch. 

Lire : Apple Watch : prix, disponibilité, fonctionnalités… tout savoir sur la montre connectée

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire