8 % des applications Android seraient corrompues

Une étude de la société de sécurité Dasient révèle que 8 % des applications disponibles sur un appareil Android peuvent être dangereuses pour les données personnelles.

Le directeur technique de Dasient explique que cette étude a été réalisée sur 10 000 applications de l’Android Market. Sur cette liste, 800 laissaient filtrer des données personnelles vers l’extérieur. De plus, 11 applications étaient à l’origine de spam par SMS.

Cette étude sera entièrement dévoilée lors de la conférence Black Hat USA 2011 qui se déroulera à la fin du mois. Google, de son côté, a déjà supprimé des applications vérolées sur son magasin en ligne. Néanmoins, la plus grande méfiance doit être attachée aux applications téléchargées en dehors de l’Android Market. Pour être sûr des applications installées sur son smartphone, rien ne vaut un antivirus.Lookout Mobile Security est un bon bon moyen de se prémunir contre les attaques virales sous Android.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • birel
    Et combien pour Apple ? Tiens, vous n'en parlez. Pourquoi ?
    -1
  • Anonyme
    Par ce que le sujet est sur les applications Android ,et que les journalistes (heursement) ont céssés de tout ramener a l'Iphone.

    Mais si ca reponds a ta question , oui il existe des virus sur l'iphone comme "ikee" par exemple , et oui il existe heureusement des antivirus pour l'iphone comme kaspersky , le risque augmente si l'iphone est jailbreaké, bref rien de neuf il suffit de savoir se servir d'un moteur de recherche au cas ou tu aurais encore des doutes.
    0
  • Anonyme
    Voilà on y arrive; faire raquer le consommateur en inventant des virus pour que certains vendent leurs fichus antivirus; faire peur pour forcer l'imagination...spécialiste du domaine, avec antivirus ou non, celui qui veut pénétrer votre pc, votre portable ou votre smartphone, le fera en toute impunité que celui-ci soit éteint ou allumé. Et ce n'est pas une société d'antivirus à l'origine des virus qui changera le problème.
    0