Google renforce la surveillance des applications dangereuses sur Android

Afin de renforcer davantage la sécurité sur son système d’exploitation mobile, Google a annoncé ce jeudi un nouveau système de scan des applications malicieuses.

Android permet d’installer des applications même si elles ne proviennent pas du Play Store, la boutique officielle de Google. Il existe ainsi des boutiques d’applications alternatives, et il est même possible d’installer un fichier .apk stocké dans son smartphone. Contrairement aux applications stockées sur le Play Store, Google n’est toutefois pas garant de la sécurité de ces applications qu’il n’héberge pas dans sa boutique. Afin de remédier à ce problème, la firme de Mountain View a mis en place en octobre 2012 le système « Verify Apps », permettant, à l’installation d’une application, de vérifier si celle-ci est vérolée, et de bloquer son installation.

Ce jeudi, Google a annoncé pousser plus loin encore les vérifications de sécurités des applications qui ne proviennent pas du Play Store. En plus de la vérification à l’installation, Android vérifie désormais en continu les différentes applications installées de sources inconnues afin de savoir si elles sont à l’origine de risques de sécurité. « Cette amélioration amènera cette protection plus loin encore, en utilisant le puissant système de scan des applications Android développé par les équipes de sécurité d’Android ». Concrètement, cette nouvelle fonctionnalité permettra au système d’afficher un message d’alerte lorsqu’une application sera considérée comme dangereuse par l’OS mobile.

« Parce que des applications potentiellement dangereuses sont très rares, la plupart des utilisateurs ne verront jamais une alerte ou une autre indication qu’ils ont un niveau supplémentaire de protection », explique Google qui se veut rassurant en affirmant que seules 0,18 % des installations d’application l’an dernier concernait des applications potentiellement dangereuses.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire