Application Tranquilien : une « première mondiale » pour la SNCF

Ce lundi, la SNCF Transilien présentait l’application Tranquilien, développée en partenariat avec la start-up Snips. Cette application utilise les données open data de la SNCF, mais également d’autres données ouvertes comme les cartographies d’Open Street Maps pour informer les utilisateurs en temps réel sur l’encombrement des trains. Par ailleurs, les utilisateurs sont eux-mêmes mis à contribution pour informer la communauté du taux de remplissage des wagons à l’aide d’un code couleur rouge/orange/vert.

L’objectif à terme est ainsi de désengorger les trains aux horaires de pointe en encourageant les voyageurs les moins pressés à attendre un ou deux trains qui seront moins remplis. Disponible dès aujourd’hui sur iPhone, l’application arrivera sur Android d’ici quelques mois.

Bénédicte Tilloy, directrice générale de SNCF Transilien, a accepté de répondre à nos questions au sujet de l’application Tranquilien et des initiatives de la SNCF en matière de numérique.

Quel est le principe de l’application Tranquilien ?

L’application modélise les places disponibles dans les trains pour que des voyageurs qui jusqu’à présent sont serrés dans les trains puissent être assis. L’application utilise d’abord un modèle prédictif et ensuite chaque voyageur, suivant s’il est assis ou non, permet d’améliorer le modèle. C’est une application qui a été réalisée en coopération avec des développeurs, mais qui appelle la contribution de l’ensemble des voyageurs. C’est ce qu’on appelle le crowd sourcing.

Ce sont les voyageurs eux-mêmes qui alimentent l’application donc est-elle fiable à 100 % ?

Quoiqu’il advienne, il y a une prévision qui est faite, parce que ce qui est important, c’est de pouvoir anticiper. On sait dire deux ou trois heures à l’avance, et même avant, si on a une chance d’être assis ou pas. En revanche, l’information de chaque voyageur va aider les autres voyageurs, mais surtout va aider à améliorer la prévision qui est réalisée dans les jours qui vont suivre. L’application a été prévue de façon contextuelle, c’est-à-dire qu’il y a une modélisation qui tient compte de tous les paramètres de l’endroit où se trouve le voyageur, de la météo, du fait qu’il y ait éventuellement tel ou tel concert. Cette information va également être réalimentée régulièrement par les voyageurs et sera donc de plus en plus précise. C’est ce qui nous permet de dire que cette application va permettre l’étalement des heures de pointe.

Les données récoltées par l’application tranquilien seront-elles disponibles dans le cadre de l’open data ? 

Les données seront disponibles sous réserve qu’on arrive à les anonymiser, ce que la start up Snips s’efforce à faire.

L’application tranquilien avait gagné votre concours « hack days » en juin 2012. Pourquoi a-t-elle mis un an à sortir ?

L’intérêt des Hack Days c’est que nous avons fait des rencontres avec des personnes de la blogosphère et des personnes de l’open innovation. Nous avons échangé nos données contre leurs données, contre leur talent. C’est tout ça qui nous a engagés à poursuivre. A la rentrée, nous aurons à nouveau un évènement avec un hack day. C’est un an, mais c‘est un an pour la mettre au point. C’est une première mondiale en matière de prédiction contextuelle donc il y avait à la fois un nouveau modèle mathématique qui était mis à contribution, également l’ensemble de nos données et puis le fait de trouver des façons nouvelles de travailler entre une grosse entreprise comme la nôtre et une petite start-up de l’autre. Ce qui valide le principe de ces hack days c’est la rencontre entre deux univers et c’est ça qui créée l’innovation.

Quelles sont les prochaines initiatives de Transilien en terme de numérique ?

On continue à ouvrir nos données. On a par ailleurs travaillé en interne sur le principe des hack days, c’est-à-dire que les personnels ont été invités à faire des propositions de la même manière que les développeurs externes. On a travaillé notamment sur une application qui permet de remonter toutes les sources d’information possibles pour améliorer la qualité de service, notamment avec des photos. On est en train d’y travailler en ce moment.

Télécharger Tranquilien pour iPhone

Application Tranquilien

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire