Applications mobiles : 85 % sont vendues sur iOS

iOS 5iOS 5Malgré la concurrence exacerbée d’Android, iOS demeure le système d’exploitation mobile le plus rentable pour les développeurs. Selon Gene Munster, analyste chez Piper Jaffray, entre 85 et 90 % des applications mobiles vendues dans le monde le sont sur iOS. Ces ventes ont ainsi généré 3,4 milliards de dollars de revenus pour les développeurs. Android fait à peine le poids avec seulement 240 millions de dollars.

Si Google monte en puissance en terme d’équipement des smartphones vendus, reste que seulement. 1,3 % des applications téléchargées sur l’Android Market sont achetées. L’App Store fait dix fois mieux avec 13,5 %. Enfin, contrairement aux idées reçues, le prix moyen d’une application iOS est de 2,01 dollars contre 3,79 dollars pour Android.

Si Google est en train de gagner la guerre du nombre de smartphones vendus équipés de son OS, Apple reste maître de la création de valeur et d’un écosystème complet, meilleur moyen d’attirer les développeurs à créer des applications à valeur ajoutée.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • Liell@guest
    Article qui ne signifie rien ... Les clients Apple sont obligé d'acheter nombre d'applications qui sont gratuites sur Android, donc oui les développeurs sur IOS gagnent plus d'argent sur le market, ils paient aussi plus cher pour proposer ces applications que sur Google.

    Donc à la base comparer 2 systèmes différents est stupide. C'est comme comparer la consommation de 2 voitures, l'une étant électrique/essence et l'autre essence, effectivement l'essence paie plus que l'autre ... super travail journalistique.

    L'information qui manque pour un article de ce genre est de savoir combien d'application sont téléchargées sur chaque système.

    Ainsi si on a 1 milliards d'app téléchargées sur google comme apple, on voit bien la puissance du réseau libre, qui certes génère moins d'argent, mais profite tout autant à ses utilisateurs, et une conclusion serait de dire que sur Android pour un service équivalent, on paie bien moins cher ...
    0
  • shellorcah
    Si la rentabilité se limitait seulement au volume d'achat ça se saurait. Je trouve cet article toujours aussi orienté, fallacieux et pas assez creusé. Combien génère une application gratuite en revenu publicitaire ...

    Ce site fini par m'énerver chaque matin ... à commencer par cette vaste blague que constitue la partie STYLE avec ces concept car juste sorti de portfolio d'artiste 3D. Parfois même des gens qui n'ont aucun talent. Je trouve ça affligeant, si au moins c'était assumé mais pas du tout. L'angle est pris de tel façon que l'on croirait a une vraie étude de style (officielle). Il suffit de taper le nom de ces études (si on peut appeler ça ainsi) dans Google, pour constater que les seuls endroits où on les voit apparaitre son .....ici, et un site ou deux assez crédules pour reprendre l'article.
    0
  • Liell@guest
    Article qui ne signifie rien ... Les clients Apple sont obligé d'acheter nombre d'applications qui sont gratuites sur Android, donc oui les développeurs sur IOS gagnent plus d'argent sur le market, ils paient aussi plus cher pour proposer ces applications que sur Google je crois ? (information intéressante).

    Donc à la base comparer 2 systèmes différents est stupide. C'est comme comparer la consommation de 2 voitures, l'une étant électrique/essence et l'autre essence, effectivement l'essence paie plus que l'autre ... super travail journalistique.

    L'information qui manque pour un article de ce genre est de savoir combien d'application sont téléchargées sur chaque système, et combien sont payantes sur chaque système.

    Ainsi si on a 1 milliards d'app téléchargées chez google comme chez apple, on peut conclure que Android, qui certes génère moins d'argent, profite tout autant à ses utilisateurs, et une conclusion serait de dire que sur Android pour un service équivalent, on paie bien moins cher ... mais le journalisme aujourd'hui sait il encore être objectif ?
    -1