APRIL s'engage dans les présidentielles

Drapeau FranceEntre les blogs et les vols de noms sur Google, plus personne ne conteste qu’Internet va jouer son premier rôle primordial dans les élections françaises. Mais les NTI sont également dépendantes des élus, et le défenseur des logiciels libres qu’est l’APRIL compte bien le rappeler en centrant le débat sur ses problématiques : « Brevetabilité, mesures techniques, loi DADVSI, interopérabilité, vente liée, "informatique de confiance"... autant de sujets sur lesquels un grand nombre de [...] citoyens, souhaiteraient sans doute connaître les positions des candidats. » Donc autant de sujets que l’on retrouve sur www.candidats.fr.

Aller à l’essentiel

Un menu mène directement à de courts articles partiaux mais engagés sur les grands sujets qui fâchent les libristes. L’information est simple, directe, presque une documentation technique qui se serait retrouvée au milieu d’un discours militant. Une forme carrée, comme pour contraster avec les réponses politiques que les internautes ont obtenu en soulevant les polémiques sur l’avenir des nouvelles technologies de l’information.

Un Pari audacieux

Bien que la crédibilité de l’association n’est plus à démontrer, son entrée dans le très critiquable et critiqué Web citoyen est une gageure : si le mouvement connaît un succès l’effet boule de neige est garanti mais en cas d’échec son nom restera plus associé à ce rejet qu’à cause. Reste que pour créer l’émulsion, en plus du classique forum, une pétition est proposée en vue de démontrer aux pouvoirs publics que la communauté du libre représente un nombre de voix non négligeable.

Mais le vrai enjeu de ce portail n’est-il pas plutôt d’attirer d’autres personnes que celles qui se sentent concernées depuis déjà une décennie ? Un objectif qui peut se lire dans le nom de domaine choisi, dont la pertinence ne souffrira pas trop de la concurrence. Essayez www.president.fr pour en juger.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • exar1
    j'espère que y en a pas qui sont dupe de croire que la droite va abrogé la loi

    DADVSI , ni espéré qu'un certain nicolas fera de même , désoler de parler politique mais sa me tiens trop a coeur cette fichu loi DADVSI qui a étais voter je le rappelle bien par la droite alors citoyen a vos carte
    0
  • kush@IDN
    +1 exar1
    0
  • isatis39871
    Et d'une parler politique n'est crédible que quand on est capable d'écrire dans un français lisible. C'est une règle du forum, ai-je besoin de le rappeler ? Et de deux la loi DADVSI n'a rencontré aucune opposition d'aucun parti. Seule une minorités d'élus se sont levés contre, de gauche (un poil plus) comme de droite. Les grands détracteurs ne se sont réveillés qu'une fois la loi passée.
    0