Google Ara : le smartphone en briques qui tombe en morceaux

Si Google a annoncé il y a deux jours que la sortie de son smartphone Ara serait repoussée, le géant de Mountain View l'a fait sans trop donner d'explications. Néanmoins, l'une des probables raisons vient d'être donnée via un tweet sur le compte officiel du projet : les différents morceaux de l'appareil se détachent lorsque le smartphone tombe. Pas vraiment pratique...

Pour mémoire, le Google Ara est un projet de smartphone modulable. Les utilisateurs pourront sélectionner les composants dont ils ont réellement besoin, et écarter ceux qui leur semblent inutiles. En clair, il devrait être possible d'opter pour un capteur photo, tout en faisant l'impasse sur un lecteur de carte microSD... ou l'inverse. Chacun choisira ses composants en fonction de ses besoins, ce qui devrait permettre de réduire les coûts de fabrication et donc de rendre l'appareil plus abordable qu'un smartphone classique. Pour relier tous les composants entre eux, Google avait jusqu'à présent retenu la solution des aimants électro-permanents, un système utilisant un matériau aimanté par un champ magnétique externe, et qui conserve une partie de sa magnétisation lorsque le champ s'arrête. Problème : les développeurs de Google se sont rendu compte que lorsque l'appareil tombait, ses morceaux se détachaient les uns des autres. De quoi agacer plus d'un utilisateur s'il faut sans cesse remonter le smartphone.

L'équipe a finalement précisé travailler sur un autre procédé, qu'elle appelle « signature experience ». Si aucune explication n'est donnée quant à cette technologie, la date de lancement du Google Ara semble être toujours maintenue à 2016.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire