Archival Disc, le successeur du Blu-ray ?

Le Blu-Ray a vécu de belles années, mais son remplaçant est déjà trouvé. Son nom ? L’Archival Disc. Ses géniteurs ont officialisé lundi 10 mars son existence : Sony et Panasonic. Les deux sociétés japonaises travaillent main dans la main pour offrir à ce support « optique » une capacité pouvant aller jusqu’à 1 To. Son lancement est même déjà prévu pour l’année prochaine. Par contre, nous ne devrions pas assister à une nouvelle guerre entre deux formats comme à l’époque du lancement du Blu-Ray, Tohisba ne semble pas prêt à retenter sa chance après l’échec du HD-DVD.

Du coup, le terme est plutôt explicite, puisqu’il aura pour mission d’archiver de grosse quantité de données, et se destine par conséquent en priorité aux entreprises, en remplaçant aux vieillissantes cassettes à bande. Sony met en avant la résistance du support optique, notamment aux changements de températures ou d’humidité. Du côté du grand public, ce remplaçant du Blu-Ray n’est pas sans concurrence, loin de là : face à lui, c’est toute l’industrie du dématérialisé qui s’oppose à lui.

Jusqu'à 1 To

Au lancement, en 2015 donc, chaque disque pourra stocker 300 Go, tandis que les versions équipées de plusieurs couches pourront atteindre successivement 500 Go, puis 1 To. Pour arriver à cette performance, le rayon laser est identique à celui du Blu-Ray, avec une longueur d’onde de 405 nanomètres. Comment l’espace parvient-il alors à être supérieur ? Les ingénieurs ont réduit l’espace entre les pistes des données, de 0,32 μm à 0,225μm. Les données prennent également moins de place, un octet ne demande plus que 79,5 nm sur l’Archival Disc, contre 111,75 sur le Bluy Ray.

La rétrocompatibité avec les anciens formats est alors simplifiée, Sony assure que les lecteurs seront à même de lire du CD à l’Archival Disc, en passant par les DVD et les Blu-Ray.

Lire : Comment lire un film en Blu-ray sur son ordinateur ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire