L’armée américaine s’équipe d’un pistolet à rayon X

La panoplie du parfait petit soldat s’étoffe aux États-Unis. L’armée américaine s’est équipée d’un nouvel accessoire : un pistolet à rayon X appelé « Mini Z » construit par la société AS&E (American Science and Engineering), qui s’occupe aussi des portiques de sécurité à rayons X placés dans les aéroportés. Cela fait sept ans que la société travaille à réduire la taille des composants nécessaires pour un tel type d’appareil.

Une fois entre les mains d’un soldat, le Mini Z offre la possibilité de voir à travers différents matériaux, du tissu à l’aluminium en passant par le caoutchouc, afin de détecter la présence d’explosifs liquide ou de drogue par exemple. De la taille d’un mégaphone, l’appareil se manie très simplement, à l’aide d’un seul bouton pour percer les secrets de la cible. Une démonstration a été faite dernièrement, durant laquelle le pistolet a été en mesure de « voir » des sièges de voitures et même les ailes des avions.

La seule limitation du Mini Z réside dans la portée de l’émission radio (10 watts), qui oblige à se placer très prés de l’objet à « scanner » pour percer ses secrets. En dehors de l’armée, d’autres secteurs pourraient y trouver un intérêt. C’est par exemple le cas des médecins qui pourraient, depuis leurs cabinets, effectuer des contrôles plus rapidement que dans des hôpitaux, pour diagnostiquer un os cassé par exemple.

Plus amusant, Joe Reiss, vice-président de AS&E, a expliqué que dans un futur proche, l’appareil pourrait être combiné au casque de réalité virtuelle Oculus Rift : « C’est l’une des premières choses à laquelle on a pensé ». De quoi se téléreporter dans la peau de Superman, moyennant quelques 50 000 dollars.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire