[MWC] PadFone : Asus invente le stylet pour téléphoner

Le Transformer Pad InfintyLe Transformer Pad Infinty

C’est un Jonney Shih survolté qui présentait ce matin une avalanche de nouveautés Asus. Fidèle à la réputation de showman, le PDG d’Asus a annoncé surprise sur surprise. Il n’a pas manqué de mettre en avant la transformation de son entreprise prenant corps dans celle de ces produits. Comme tout le secteur le constate, l’ère du PC arrive à sa fin et arrive désormais celle du cloud computing. Pour s’y adapter, Asus mise donc au maximum sur les produits mobiles.

Ainsi l’Eee Pad Transformer est désormais renommé Transformer Pad Prime et s’offre une gamme entière sur ce principe d’intégration tablette / laptop. Le haut de gamme Transformer Pad Infinity propose ainsi un écran IPS+ Full HD (1 920 x 1 200 pixels) et une connectivité 4G/3G/Wi-Fi.

Contrairement au Prime motorisé par un quadruple coeur Tegra 3 de NVIDIA, c’est ici Qualcomm qui fournit le processeur double coeur Snapdragon 4 cadencé à 1,5 GHz. Son capteur photo de 8 mégapixels est couplé à un autre en façade de 2 mégapixels pour la visioconférence. Il tournera sur Android 4.0 et sera disponible en capacités de 16, 32 et 64 Go. Le Transformer Pad 300 Series vient compléter la gamme avec la même plateforme NVIDIA que le Prime, mais Android 4 et une connectivité 4G. Il sera disponible en plusieurs couleurs. 

Un stylet pour téléphoner

Le stylet de l'Asus FonePadLe stylet de l'Asus FonePadMais le clou du spectacle de Jonney Shih était sans aucun doute son PadFone ou la réinterprétation des poupées russes en version taïwanaise. Le concept est simple : un smartphone que l’on peut placer dans une tablette que l’on peut elle-même placer sur un clavier à la façon des Transformer Pad. Basé lui aussi sur le Snapdragon S4 double coeur de Qualcomm, le smartphone propose un écran de 4,3 pouces (960 x 540 pixels), une capacité de 16, 32 ou 64 Go, Android 4.0 et un capteur photo de 8 mégapixels pour une épaisseur de 9,2 mm.

La tablette d’accueil  de 10,1 pouces propose quant à elle une résolution de 1 280 x 800 pixels. Il suffit de glisser le smartphone dans la trappe prévue à cet effet pour y retrouver toutes les fonctionnalités de ce dernier. Une continuité est également possible entre les deux appareils : une page web consultée sur le téléphone s’affichera automatiquement sur la tablette. Un trajet Google Maps défini sur la tablette pourra être consulté sur le téléphone une fois les deux terminaux désolidarisés. Le tout pourra être connecté à un clavier station d’accueil. L’autonomie du téléphone sera donc multipliée par 5 une fois dans la tablette et par 9 une fois l’ensemble sur le clavier.

Enfin, Jonney Shih a fini sa présentation sur un coup d’éclat en présentant un stylet utilisable avec le PadFone à la manière du Samsung Galaxy Note. Difficile de le croire, mais le périphérique sert non seulement de stylet, mais aussi de… téléphone. Il permet en effet de décrocher et converser lorsque le téléphone est inséré dans la tablette. Il ne faut pas avoir peur du ridicule pour s’en servir ainsi, mais Asus fait le pari que l’usage trouvera des amateurs. Le PadFone sera disponible en avril prochain.Le FonePadLe FonePadAsus FonePadAsus FonePad

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Rorothermidor
    Concept intéressant, d'autant qu'il avait plus ou moins déjà été présenté il y a quelques mois sous forme d'une rumeur me semble-t'il. Le stylet a été ajouté au modèle padfone et lui donne de nouvelles perspectives. A suivre...
    0